• 08/08/2010

     Madonna en W.E. mais sans W.B. (08/08/2010)

    Eh bien soit, mémé-donna a remplit son contrat avec sa maison de disques la Warner chez qui elle est restée fidèle durant 27 ans et la revoilà sur les routes, non pas pour nous concocter une nouvelle série de chansons mais plutôt à la réalisation d'un film ; l'histoire de deux vies, d'abord celle du Roi Edouard III d'Angleterre et de Wallis Simpsons en 1936. La belle Wallis tombe éperduement amoureuse d'Edouard alors Prince de Galles, mais selon l'étiquette il ne peut marier une simple fille et décide donc d'abdiquer, l'épouse et devinrent tout deux Duc et Duchesse de Windsor.

    En parrallèle à cette histoire nous sommes en 1998, Wally est une jeune femme au passé trouble qui choisit d'aller s'installer au sud de New-York et se marie avec un psychiatre à la réputation renommée ; malheureusement son mariage ne la comble pas, c'est en épouse délaissée qu'elle se réfugie dans l'histoire de Wallis la Duchesse et de ses amours à la Cour d'Angleterre des années 30. Lors d'une vente aux enchères, elle fait la connaissance d'un charmant agent de sécurité russe et son destin va en être bouleversée.

    C'est ici l'histoire croisée de deux femmes fragiles, amoureuses et déterminées dont les vies sont inextricablement liées. Tout ceci n'est-il pas sans rappeler la love-story de Madonna herself il y a une dizaine d'années lorsqu'elle fait la connaissance du réalisateur Guy Ritchie qui a su plus ou moins dompter la tigresse, mais quelque part c'est elle qui a pris son destin en main dès le début et ce n'est ni un mari ni un major qui lui dictera sa conduite. Ainsi donc après un film, une publicité et un enfant plus tard, elle divorce et se retrouve à nouveau sur le marché, indépendante et solitaire. De ce mariage, Miss ex-Ritchie en a terminé de jouer les grandes dames bourgeoises chic de l'Angleterre profonde, elle qui disait ne jamais vouloir accoucher dans un de ses hôpitaux car ses établissements datent de la reine Victoria, elle revient sur ses propos ou alors ses propos la trahissent symboliquement pour le coup, car c'est d'un nouveau bébé cinématographique dont elle va mettre bas d'ici quelques mois. On l'espère grandiose cette fresque nommée W.E. Il y a des avantages à avoir été la femme d'un réalisateur anglais, connaissant la madone, on l'imagine tenir un journal intime où elle note scrupuleusement la manière de travailler de son mari d'alors, lorsque celui-ci clairement amoureux lui sussure des « je t'aime ma chérie » au creux de l'oreille, et qu'elle lui répondait « moi aussi » poliment alors qu'elle avait le nez plongé dans son agenda à pendre des rendez-vous et à compter ses millions.

     

    Peut-être était-ce l'occasion pour Madonna de s'occuper l'esprit avec autre chose que l'écriture d'un nouvel album (faute de maison de disques) elle nous pond un film ; ne vendons pas la peau de l'ours et attendons le résultat final, trop souvent on a descendu le travail de Madonna avant même d'avoir vu ou entendu la moindre seconde de celui-ci, comme s'il était condamné d'avance ! Mais quand même après avoir signé avec Live Nation pour plusieurs tournées mondiales dans les années à venir, faudrait-il qu'elle ait des nouveaux morceaux à proposer. Une autre artiste nous balancerait à la figure une tournée best-of spéciale Celebration ou un concert de charité au Malawi, comme le laissait entendre une rumeur d'il y a encore quelques semaines... Mais voilà Madonna c'est Madonna (et Cindy c'est Cindy en l'occurence ! :D) et qui connaît Madonna sait que Madonna ne refait jamais deux fois la même chose, sans cesse se réinventer : voilà son credo ! Afin de ne pas lasser son public, ni LE public ! A défaut d'en être lassé, le public risque de remplacer Madonna par Lady Gaga dans les coeur et dans les charts, si cette première ne revient pas très vite à la chanson. Live Nation doit s'impatienter et peut-être même lui mettre la pression, une échéance qui sait ?!

     

    Le hic c'est que la madone n'a plus de maison de disques, « tout le monde se l'arrache, est-elle toujours bankable a bientôt 52 ans ? Va-t-elle nous rapporter de l'argent ? Intéresse-t-elle toujours le public ? Est-elle une artiste finie ?» sont sans doute les questions que doivent se poser les Mercury, Universal et consorts. Il lui reste une solution de taille mais néanmoins risquée : s'auto-produire comme le fait Prince depuis des années déjà. Une femme seule aux affaires dans un système dirigé par les hommes, çà ne date pas d'hier mais a-t-elle encore l'envie de se battre pour ces futilitées ? Avec son caractère de cochon, la madone saura imposer ses choix, on lui fait confiance.

     

    Franck Schweitzer.

    -------------------------------------------------------

     Madonna in W.E. but without W.B. (08/08/2010)

    Well or, grandma looked has fills his contract with its record company Warner to whom she remained faithful for 27 years and here she's again on roads, not to concoct us a new series of songs but rather in the realization of a movie; the story of two lives, at first that of King Edouard III of England and Wallis Simpsons in 1936. The beautiful Wallis falls éperduement lover of Edouard then Prince of Wales, but according to the label he cannot marry a simple girl and thus decides to abdicate, marry him and became every two Duke and Duchess de Windsor. It's this story we are yet in 1998, Wally is a young woman in the shady past which chooses to go to settle down in the South of New York and gets married to a psychiatrist in the famous reputation; regrettably his marriage does not fill her, it is with abandoned wife that she takes refuge in Wallis's history and courtship to the Court of UK of the 30's. During an auction, she gets acquainted of a charming Russian security guard and her fate is going to be upset.

    It is here the crossed story of two fragile, loving and definite women the lives of which are inextricably connected. All this is not without calling back story of Madonna herself coil her - there is around ten years when she's gets acquainted of the director Guy Ritchie who knew how to more or less tame the tigress, but somewhere it is her which took the fate in hand from the beginning and it is neither a husband nor a chief warrant officer which will dictate him her behavior. So thus after a movie, an advertising and a child later, she divorces and meets again on the market, the independent and the solitary person. Of this marriage, Beauty queen ex--Ritchie ended it to play the great ladies village ; who never told to want to give birth in one of they hospitals because it's establishments date queen Victoria, she returns on her comments or then her comments betray it symbolically this time, because it is of a new film baby of whom she's going to put low by a few months.

    We hope for it grand this fresco named W.E. There are advantages to have been the woman of an English director, knowing the madone, we imagine him to keep a diary close friend where she notes scrupulously the way of working of her husband at that time, when this one clearly lover sussure him " I love you my darling " in the hollow of the ear, and which she answered him "too" politely while she had the nose plunged into her schedule to hang meetings and to count her millions.

    Maybe it was the opportunity for Madonna to take care the spirit with the other thing than the writing of a new album for lack of record company. Let us not sell the skin of the bear and let us wait for the final result, too often we lowered the work of Madonna even before having seen or heard the slightest second of this one, as if he was beforehand condemned ! But all the same having signed with Live Nation for several world tours in the years to come, she would have to have new pieces to be proposed. Another artist would rock us a tour highlights special Celebration or a concert of charity in Malawi... But who knows Madonna knows that Madonna never redoes twice the same matter, « reinvent yourself » : here is his creed. Live Nation has to get impatient and maybe even put him the pressure, a term which knows ?! But the madone does not have a record company anymore, " everybody it tears away, is she always bankable is 52 years old? Is she going to bring to bring us some millions dollars ? Does she always interest the public? Is she finished ? " The questions are doubtless that have to settle Mercury, Universal... He has a solution of size but nevertheless risked: auto-occur as the fact Prince for years already. A single woman in the business in a system managed by mens, it does not date of yesterday but does she still want to fight for these little silly things ? With its pig's character, the madone will know how to impose its choices, we rely on her.

    Franck Schweitzer.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :