• 30/10 Ellen

     

    2012
     
    Résumé perso du Ellen Degeneres Show au 29 octobre 2012
     

    Comme en début d'année pour le Graham Show, je vous propose mon commentaire perso sur l'émission the ellen degeneres show de ce 29 octobre avec comme invitée exceptionnelle, Madonna qui comme vous le savez (oui, vous le savez déjà mais çà fait très journalistique en le disant) poursuit son MDNA World Tour et depuis le début du mois d'octobre sur le sol américain pour ses concerts, elle était de passage chez sa vieille amie Ellen. A noter que si l'émission n'a été diffusée que ce 29 octobre, son enregistrement a eu lieu le 09 en début de mois, et deux jours plus tard Mado performait à l'os en gelée.

     

    Act I

    Ellen fait une entrée fracassante acclamée par un public essentiellement féminin (?!), revient rapidement sur le succès de son émission grâce à ce public qu'il l'aime tant, qu'il s'agit de dizième saison du show et que blablaaaaa parce que c'est incompréhensible, elle parle trop vite et que je ne suis pas un parfait anglophone, puis vient le moment de présenter celle qui que tout le monde connait dans le monde, qui a vendue 300 millions d'albums, la seule et unique... Madonna. Les portes bleues du décor s'ouvrent en leur centre et c'est sur le son de « vogue » que Madonna arrive cachée derrière ce masque de carnaval et afublée de son costume de scène, réplique exacte de celle portée lors du show -à moins que ce soit LE même costume- très enjouée et théatrale comme à son habitude, Madonna entre en scène sous les hurlements stridents du public déchainé, tout entier dévoué à sa cause, et ce sera le cas tout du long, ce public très réactif aux mimiques, aux bons mots et à sa répartie légendaire... frôlant le surjeu voire le ridicule lorsqu'on aperçoit deux bonnes femmes se tapant dans la main genre « yes ! » ou ces deux jeunes hommes dont l'un plutôt bear tout émoustillé n'en revient pas de la voir en vrai, sautille et porte les mains à son visage comme moi à 9 ans quand je découvrais qu'à Noël le barbu m'apporta les joujous tant désirés. Au moment de se faire la 2e bise, on sent une demi-seconde de flottement dans le regard des deux femmes, c'est très rapide vous regarderez, ces deux-là ont dû faire des choses pas catholiques fut un temps, j'y mettrai ma main à couper, cochonnes va! Bref !

     

    Afin de célébrer sa venue, Ellen propose à son invitée de marque du champagne rosé qu'apporte immédiatement le pétillant Andy, vêtue en pingouin mais qu'en haut, son pantalon a du rester chez le teinturier, ce qui amuse beaucoup Mado qui regrette de ne pas s'amuser et boire -de l'alcool- plus souvent car elle observe un régime de vie strict durant son travail et ses tournées. Un petit écart de temps à autre ne fait pas de mal. Concernant sa tenue, elle fait savoir qu'elle aime ce genre de tenue strict, rigide et structuré parce qu'elle prend plaisir à le retirer ensuite ; à la question « que portes-tu en-dessous ? » elle répond « jte montrerai plus tard » petite phrase coquine très appréciée du public ; sur quoi Ellen la questionne au sujet du fait qu'elle se déshabille sur scène, les tatoos éphémères à messages politisés, Madonna réponds « Mon corps est une métaphore, j'aime provoquer et susciter des réactions avec mon corps mais je suis très pudique en réalité. La première fois où j'ai dévoilé mon sein a été une erreur c'est ce que j'ai pensé et j'ai pas voulu me répéter mais suite à quelques bonnes réactions de la part du public, je l'ai refait mais pas systématiquement, c'est comme les tatouages, j'en change à chaque concert » Et là elle appuie son argument quant à voter pour Obama, le public l'applaudit chaleureusement. Vient enfin, pour cette première partie d'émission, leur supposée parentée avec document projeté en guise de preuve juridique j'ai envie de dire, elles seraient cousines depuis 11 générations et en commun une arrière-10 fois-grand-mère franco-canadienne du nom de Martin Aucoin.

     

    -- Interlude-- montage vidéo best-of à la façon du thunderpuss megamix réalisé en 2001 pour le GHV2, le tout sur fond musical de Vogue et Girl gone wild. L'interlude se termine sur le final du tube « girl gone wild i'm like a girl gone wild, like a girl gone wild » dont les boum-boum du tempo sont parfaitement synchronisés avec le visuel défilant de tout les abums studios de la star.

     

    Act II

    Lorsqu'Ellen l'interroge sur l'ensemble de sa carrière tant elle est impressionnante, Madonna modeste se déclare être la fille la plus chanseuse au monde à la place qui est la sienne, d'être entourée de gens talentueux et formidables... mais qu'elle aimerait boire de l'alcool un peu plus souvent. Elles évoquent ensuite la prestation du Superbowl, éreintante dans sa préparation et stressante dans le timing, puis le MDNA Tour en lui-même qui dure 1h55 précisément, son agenda est overbooké, elle se lève à 10h, voit ses enfants, mange durant 5 minutes pendant qu'on lui peint un tatoo dans le dos, répète vocalement, fait des étirements, performe son show, rentre chez elle... Et si elle est en retard c'est qu'elle a pleins de choses à faire, Guy Oseary ne lui laisse pas le moindre répit tant il est pointilleux dans l'agenda. Ellen évoque ensuite une parenthèse concernant son homosexualité révélée, le fait qu'elle eu peur de perdre ses ami(e)s, de ne plus être aimée et surtout que Madonna l'a appelé à l'époque pour lui dire son soutien total suite à son coming-out.

    Un moment assez drôle ensuite lorsque Madonna est interrogé sur ses 30 ans de carrière et des jeunes artistes qu'elle a inspirée, discours latent à l'appui, elle reste prudente et diplomate quant à ses réponses afin j'imagine de ne pas créer une polémique supplémentaire, mais la connaissant avec quelques verres de cahmpagnes dans le cornet, on aurait eu droit à un déballage énorme et jouissif, mais passons ! Voici les noms évoqués et ses réponses :

    Britney Spears = « elle embrasse bien »

    Katy Perry = « jamais embrassée »

    Beyonce = « une voix incroyable »

    Lady Gaga = long silence « je sais que ma réponse est très attendue » rires dans le public, on s'attend évidemment à de l'ironie ou une vacherie mais finalement elle répond « une belle voix » provoquant rires et applaudissements avant d'ajouter « elle a un tatoo sur le bras gauche, j'aime bien »

    Pink = « je l'aime, elle est cool »

    Rihanna = « je la trouve sexy, je l'aime »

    Jennifer Lopez = « beau cul » rires

    Niki Minaj = « beau cul »

    Elton John = écroulée de rire elle répond « beau cul !!! » gros rires dans le public et applaudissements

     

    Elles parlent de son talent et son amour de la danse puis présentation de 5 danseurs dont Brahim qui performent chacuns sur Candy Shop, autour de quelques jokes avec le feu du public, on vêti Ellen d'un corset identique à celui de Madonna, une danse chorégraphiée avec les boys, gestuelle voguing en jouant avec les « seins » du corset, rappellant la même gestuelle durant « like a virgin version blond ambition »

     

    20121

    Act III

    Un fan dans l'assistance -et c'est là où on comprend mieux la présence du bear évoqué plus haut- car ce jeune homme quelques années plus tôt avait effectué une chorégraphie sur Vogue pour sa bar mitzvah, échange inespéré entre le fan et l'idole, une chemise blanche lui est offerte avec au verso deux dessins à l'effigie de Madonna et d'Ellen ainsi qu'une invitation pour aller la voir en concert.

    C'est ensuite au tour de trois fans en haut d'un podium de répondre correctement à des questions relatives à la vie/carrière de leur idole, ils gagnent aussi leur invit'... Voilà une bonne méthode pour se débarrasser de places superflues, les concerts américains ne sont-ils donc pas aussi complets que Live Nation ne le clame ? Pour finir, un petit jeu d'adresse à qui lance correctement la baballe dans le trou-trou et c'est Rocco le fils prodige qui s'y colle !! du haut de ses 12 ans -so cute avec sa ptite bouille et son appareil dentaire- il va s'en prendre plein la face, tout mouillé le Rocco et sa mère explosée de rire !

    Au générique de fin, de très beaux cadeaux sont offerts aux gagnants d'un concours : l'album « MDNA » ; le DVD « addicted to sweat » ; le parfum « truth or dare » ; plusieurs paires de chaussures de la collection « Material Girl ».

     

    Tout doit disparaître : le merchandising Madonna fait figure de grande kermesse (jeu-concours, panier-garni, invitations gratuites) et s'il faut venir participer à un talk show pour vendre sa came, Madonna ne reculera devant rien surtout que sa présence n'a donné aucun scoop, rien à se mettre sous la dent, rien autour de la sortie prochaine du DVD de la tournée ni sur un probable 4e single, rien de rien ! Je pense vraiment que c'est par pure merchantile-attitude, même si sa présence reste sincère, elles sont amies après tout. La fin du show est un peu précipité à mon goût mais on passe un bon moment, il faut savoir profiter du peu de promo que la star nous donne, c'est un événement en soi que de voir Madonna se déplacer sur les plateaux télés pour promouvoir un album, un film ou une tournée, de plus en plus rare ces dernières années et c'est bien dommage.

     

    Franck Schweitzer.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :