• † Caresse HENRY
    1966 - 2010

     CNN received the information via Liz Rosenberg: ex-manager of Madonna, Caresses Henry committed suicide at her in Irvine (California) March 31st of this year. Born in Los Angeles in 1966, she managed the career of Madonna during the years of the "revival" I would say: 1994-2004. She had so briefly taken care of the career of Ricky Martin and of Paula Abdul. Caress leash behind her, her parents, brothers and sisters and her children Honnem Kristen Le Normand and Ava Caresse Hirojosa. The ceremony funeral had league on April 9th at 11 am in the church St-Paul to Westwood, she was 44 years old.

    4 of the biggest moments of the career of Madonna through a management without for lack of the work made by Caress Henry:
    - The great success of the movie EVITA where the actress Madonna is finally recognized is greeted by her peers;
    - The electric return with sublime album in the techno sonoritées - ambient " Ray Of Light ";
    - Both tours except standards and spectacular "drowned worlt tour" in 2001 and "reinvention tour" in 2004...
     It was moreover the same year of 2004 when he decided to put an end to his collaboration from the Madonna's staff, because according to his words " little enthused by the direction in which the interests of Madonna had brought her ". This separation between the queen of the pop and the ex-manager was in a most neutral possible way, the spokeswoman had noted it in the following way " Caress and Madonna decided unanimously to stop their collaboration and will not make comments for this subject ".
     
    A few days which followed the sad piece of news, the singer Jimmy Demers (bosom friend of Caress) gave a deeply moving interview: (  (c) Huffington Post )

    On March 29th, the moon was so magnificent I couldn't just see it alone. So I took out my blackberry and sent a text to a few friends I thought might appreciate sharing that sacred glow of the moon. One of them was my former manager, Caresse Henry. It had been awhile since we'd seen each other but I always carried Caresse in my heart. So it came as no surprise that I would reach out to share with her that moonlit moment. We sent several texts back and forth that night, and planned to spend Easter Sunday together. My last text read: "Done, Easter Sunday it is. Breakfast, lunch, dinner, a walk in Runyon Canyon, whatever you like. I can't imagine a more beautiful Easter Sunday than seeing you."

    She told me she'd be free after 2pm and I was really looking forward to seeing her again.

    A couple days later, I was at my friend's home in Montecito when I got an email that hit me like a ton of bricks... Maybe it was a really bad joke, after all, it was April Fool's Day.

    But, it was no joke, and my Easter Sunday with Caresse was not to be.

    My friend had written me that Caresse had taken her life.

    If in fact this is true, I'm not sure what details lead her to this dark moment of hopelessness, and I'm not sure there was anything anyone could have done to save her... All I knew, is I suddenly felt paralyzed reading Diane's words. I was in shock and sick to my stomach and couldn't imagine what her children were going through.

    I feel empty and sad thinking about how empty and sad a soul has to be to take their own life. And if in fact we discover Caresse did take her own life, I know there are those who might think, "How could someone have done this to their children?" But it's hard to believe anyone in that state of mind would really be thinking about anyone else, even their own child, when all they want is to get out of their own pain.

    I know from where I write, because when I tried to take my own life, I didn't think about the pain I'd be putting those I loved through. I was in a coma for a week, was read my last rites, and doctors told my parents if I lived, I'd never speak again.

    I think back on that difficult time and wonder, "How could I have done something so horrible to the people I loved?"

    How sad and empty to have done something so horrible to myself.

    I'm sensitive to the pain of wanting to take your own life, because I've been there. For some reason, I was given the grace and gift to get through it. Most people don't have a second chance, and if in fact Caresse did take her life, I know she certainly didn't get one. I'm not sure why that is, why one gets to see again and why one doesn't. However the cause of Caresse's death, I'd like to believe that Angels are now surrounding her ~ wherever she may be. I'd like to believe she is finally at peace, and that somehow, through the grace of G-d, given the opportunity to somehow, somewhere, begin again...

    When my record company wouldn't pay for my video, "There She Goes", Caresse brought it to life and paid for it out of her own pocket.

    My Easter Sunday with Caresse was not meant to be, but whenever I see the sacred glow of the moon, or listen to the words of "There She Goes", I will remember her smile. And I will remember the tenderness of a fragile heart, that for whatever reason to be determined, no longer continues to beat in a sometimes lonely world, where too many, too often forget why they came in the first place....

    "There She Goes, there she goes, breaking my heart and I know that she knows. There she goes, there she goes, taking my life with her, and there she goes......"

    -------------------------------------------------------

     Petit clin d'oeil : lors des MTV Music Awards de 2003, à l'ouverture du fameux numéro du baiser échangé entre Madonna, Britney Spoears & Christina Aguilera, à l'intro on voyait une fillette du même âge que Lourdes, cette seconde p'iote à ses côtés était bien celle de Caresse, c'est dire à quel point elle et Madonna étaient intimes.

     

    sources : purepeople, madonnatribe,  madonna-electronica

    traduit par reverso/

    Franck Schweitzer


    votre commentaire
  •  

     
     
     
     Elizabeth Rosemond TAYLOR s'est éteinte hier 23 mars à Los Angeles. C'était une actrice britannico-américaine née à Londres. Elle débuta sa carrière dès le plus jeune âge et obtint très rapidement succès et reconnaissance. Sa beauté, ses magnifiques yeux violets et son jeu d'actrice la promut au rang de mythe. Ce fut l'une des étoiles d'Hollywood de l'âge d'or du cinéma US.


    Les principaux films de sa carrière :

    géant

    une place au soleil

    Ivanhoé

    la chatte sur un toit brûlant

    Cléopâtre

    qui a peur de Virginia Woolf ?


    Croqueuse d'hommes, elle fut mariée 8 fois entre 1950 et 1996. Parrallèlement à sa carrière, elle a consacrée beaucoup de temps et d'énergie à la lutte contre le SIDA.

    En 1998 elle se convertit au judaïsme et adhère au mouvement spirituel la Kabbale aux côtés de Madonna et d'autres stars fortunées.

    En 1999, l'A.F.I. la distingue comme étant la 7e plus grande actrice de tout les temps.

     

    VIDEO : en 1997 Madonna dans un discours hommage à l'occasion du 65e anniversaire de Liz        http://www.youtube.com/watch?v=vcpPYai-2vU


    votre commentaire
  •  
     
    Elsie Mae FORTIN
    (la grand-mère maternelle de Madonna)

    19 juin 1911 - 09 mars 2011

    votre commentaire
  •  

     
     Photographe américain né le 16 janvier 1921 et mort le 16 janvier 2004 à New York : signe du destin ? Il est né et décédé le même jour et le même mois à 83 ans d'écart.

    Spécialisé dans les portraits de célébritées, ce photographe a longtemps collaboré avec le magazine Cosmopolitain. Diplômé en 1945, il travaille durant trois années dans un studio qui produit des catalogues.

    Francesco fit scandale lorsqu'il publie des photos de Brooke Shield d'une part et Burt Reynolds quasi-nus.  Il collabora également pour des affiches, des pochettes de disques...


     
    Sa rencontre avec Madonna date de 1984 en pleine époque Like a Virgin ; ces clichés montrent une Madonna hyper-sophistiquée tant au niveau du maquillage que des vêtements ; un look outrancier so 80's !!
    La chose flagrante qui se dégage de ces photos c'est que Scavullo n'a pas voulu montré "Madonna-qui-pose-pour-une-scéance" mais plutôt un modèle féminin quelquonque qu'on va sublimer par le détail du tissu, des accessoires et de la pose très théatralisé. C'est le mannequin ici qui prime, Madonna passe au second plan. C'est assez important de le souligner lorsqu'on sait à quel point la chanteuse a construit sa carrière sur son image.

     
     
     
    www.scavullo.com/

    votre commentaire
  •  La première fois que j’ai rencontré Herb, c’était sur le tournage de Recherche Susan Désespérément - et je confirme qu’il a mis une culotte sur ma tête. Je m’étais dit qu’il était un vrai geek. Peu après, j’ai déménagé à Los Angeles et j’ai revu Herb, et dans sa façon douce et désarmante, il a suggéré que nous travaillions de nouveau, ensemble. J’ai accepté et fait mon premier vrai photoshoot. C’est à ce moment que j’ai été ‘HERBifiée”. Cette date a marqué le début d’une relation de travail longue et fructueuse. Mais également le début d’une grande amitié.” Madonna

     

     

     
     
     
     
    Quelques unes des plus grandes icônes au monde ont posé pour Herb Ritts...
     
     
     
    Quelques clichés parmi les plus célèbres réalisés par Herb pour Madonna

     

     « Herb RITTS tiendra toujours une place toute particulière dans mon coeur. Je l'ai rencontré au début de ma carrière et il est devenu comme un frère pour moi. J'adore les photos qu'il a faites de moi tout au long de ces années et plus récemment qu'il a prises de mes enfants : simples, honnêtes, comme lui. Ce garçon va beaucoup me manquer. » Madonna, 2003.


    Baptisé « photographe des stars » par les médias, il a été l'un des plus grands photographes de son temps, un génie de l'image sur papier glacé. Décédé le 26 décembre 2002 d'une pneumonie, il laisse un grand vide derrière lui dans le monde du show business et dans le coeur des fans de Madonna, puisqu'il a été certainement celui qui l'à shotté le plus de toute sa carrière et ce, depuis ses débuts en 1983 !

    Pionnier avant-gardiste, il n'hésite pas à transgresser les tabous en étant le premier à photographier des personnes de couleur en la personne de la toute jeune -à l'époque- Naomi Campbell ; dans les livres qu'il publiera il croquera également beaucoup de nus, des couples, etc Les magazines les plus prestigieux se l'arrachent ; il sera aussi demandé pour de grandes campagnes publicitaires (CK, Levis, Rochas, Lancôme, Gap, Giorgio Armani, Cartier)


    C'est une amitié fusionnelle et complice qui naît dès 1983 avec Madonna pour qui Herb travaille sur les visuels du programme du Virgin Tour 1985 ; il est le seul autorisé également à prendre les photos du mariage de Sean et Madonna. Le mythique visuel de la session True Blue, c'est lui également ! Tout comme les photos de l'époque Who's that girl Tour, la superbe session Like a Prayer en 1989 ou les clichés autour du Blond Ambition Tour/Immaculate Collection en 1990/1991


    Les années passent, même si la madone demande moins les services de son ami, leur amitié reste intacte malgré les épreuves, en 1996 on se souviendra des clichés marquant le plus grand succès de madonna au cinéma dans son rôle d'Eva Peron et de l'unique photo de Madonna et de sa fille lourdes, alors bébé. Sans doute le cliché le plus beau.



    to be continued...

    votre commentaire
  •  

    jm basquiat
     

    Artiste-peintre américain d'origine portoricaine et haïtienne, né à Brooklyn en décembre 1960. Chassé du domicile familial, il s'installe avec des amis et vit de petits boulots. Il débute en faisant des graffitis sur les murs de Manhattan qu'il signe du pseudo SAMO (same of shit) et commence à se faire une réputation dans East Village, il fait la connaissance de Keith Haring et d'Andy Wahrol qui deviendra son mentor et ami intime.

    En 1979 il fonde un groupe de musique « noise rock », joue son propre rôle dans un film indépendant. En 1981 il expose pour la première fois à New-York, loge dans un luxueux hôtel de Los Angeles et se drogue beaucoup. Entre 1982 et 1987 son succès est sur toutes les lèvres, il fait même la couverture du NY Times Magazine en 1985.

    Profondément affecté par le décès de Wahrol il ne travaille plus autant et vis en reclus. Lorsqu'il expose à nouveau en 1988 et malgré le succès, ses vieux démons le hantent toujours, il part à Hawaï se faire désintoxiquer durant un mois, 10 jours après son retour il est retrouvé mort d'une overdose dans son appartement de Great Jones Street,

    nb. La pochette du best-of CELEBRATION est largement inspirée par Wahrol

     

     

    artwork
    images

    votre commentaire
  •  

     
     Né à Londres, John Schlesinger fut réalisateur, acteur, scénariste et producteur de cinéma britannique ; il a été considéré comme l'un des réalisateurs de la nouvelle vague britannique dans les années 60.

    De père médecin, après ses études il devient rapidement acteur pour la télévision. Ouvertement gay, il traita de la cause homosexuelle dans certains de ses films dont « un couple presque parfait » avec Madonna & Ruppert Everett dans les rôles principaux.


    Les autres films les plus connus de John :

    Terminus

    macadam cowboy

    le jour du fléau

    marathon manchesteryanks

    fenêtre sur pacifique


    Récompenses :

    Il obtint l'OURS d'Or en 1962 pour « un amour pas comme les autres »

    et l'Oscar du meilleur film en 1970 pour « Macadam Cowboy »


    votre commentaire
  •  

     

    haringsanstitre1988bebes

     

    Né à Reading (Pennsylvanie) en 1958 -la même année que... :D vous m'avez compris- il fut un dessinateur, peintre et sculpteur américain de talent. Ainé de trois soeurs, il entreprit des études de graphisme à Pittsburgh puis de dessin.

    Rêvant de conquérir la « grande ville » il s'embarqua pour New-York et s'inscrit à la Scool Visual of Arts et découvre très vite le milieu underground loin des galeries d'art et des musées (rues, entrepôts, métro...) Inspiré par le tag et le graffiti, il utilise la craie blanche pour ses premières oeuvres. La griffe Haring s'impose grâce à des figures simplistes arrondies soulignés/surlignés de trait noir gras (animaux, bébés, anges, pyramides...) et à l'intérieur desquelles éclatent des couleurs vives.

     

    images

    Première exposition personnelle en 1982 à la Galerie Tony Shafari ; en 1985 participe à la Biennale de Paris (manifestation internationale d'art fondée en 1959 par André Malraux) et répond alors à des commandes prestigieuses comme la fresque de l'Hôpital Necker.

    En 1986 à Soho il ouvre une boutique le « pop shop » où se vendra des produits dérivés inspirés de son art. En 1988 il découvre sa maladie et milite activement dans la lutte contre le SIDA en créant la Keith Haring Foundation www.haring.com/

    Il décède à tout juste 31 ans à New-York laissant derrière lui une griffe, un style marqué de son empreinte dans le temps, une carrière aussi brève que fulgurante.

     

    1989  Brooklyn, NY
    cardiff54

     

    C'est tout naturellement au début des années 80 que Madonna fut intéressée par cet artiste, véritable vitrine promotionnelle avec ce goût déjà prononcé pour mettre le talent des autres en avant, elle n'hésitera pas à poser en photo aux côtés du jeune homme et à porter des vestes chatoyantes aux motifs de « bébé rayonnant », très émue en 1990 en pleine tournée du BAT lorsqu'elle lui rendra hommage lors de la traditionnelle prière d'avant-show entourée de ses danseurs ou encore en 2009 lors du Sticky&Sweet Tour, arrivant sur scène en short rouge sautant à la corde durant into the groove, derrière elle défile sur grands écrans un montage-vidéo très coloré de ses petits personnages réjouissants.

     

     

    Club-57

    votre commentaire
  • Enorme tristesse dans l'univers underground new-yorkais ; le 1er producteur de Madonna est mort des suites de problèmes cardio-vasculaire !
    mark-kamins - Copie
     
     D.J. New-yorkais travaillant à la Danceteria, principalement connu pour avoir lancé la carrière musicale de Madonna en produisant « Everybody » le premier single de la chanteuse (voir la rubrique Dossier Spécial). Par la suite il travailla également avec Tommy Page, les Beastie Boys, Sinaed O'Connor et UB40.
     

    La légende veut que ce soit Mark qui ait présenté Madonna à Seymour Stein après avoir entendu la démo de son futur premier single “Everybody”. Lors d'un interview de décembre 2008 au média blackbookmag il déclarait :

    >>à propos de la retraite ; je ne pense pas prendre ma retraite, un Dj le reste jusqu'à sa mort.

    >>à propos des mashup ; c'est un nouveau type de musique, un DJ possède ses propres enregistrements, c'est sa façon de travailler qui est différente. La nouvelle génération veut écouter de la musique live et tuent ainsi ce qui fait le travail du DJ de la vieille école comme moi ou Jellybean.

    >>à propos de La Danceteria ; ce fut un endroit magique avec des moments magiques.

     

    Mark est décédé à l'âge de 57 ans des suites de problèmes cardio-vasculaires, il aurait dû se faire opérer d'un pontage corronarien ; ses amis le décrit comme quelqu'un de très présent et attentionné. Un grand homme !

     
    son myspace officiel :  www.myspace/markkamins
     
     
     
     
     
     
     Il y avait 3 Danceteria à Manhattan, N-Y. ; la première était dans la West 30, 37th Street ; la seconde au West 30, 21th Street (qui a d'ailleurs servi au tournage du premier film de Madonna « recherche susan desespérément en 1985) et le dernier établissement au East 29, 21th Street (près de Madison Park). De 1979 à 1986, les trois établissements rencontrèrent un succès fulgurant :
    La Danceteria fut la première discothèque à adopter le concept d'images et de vidéos projetés sur écrans géants pendant que mixaient les disc-jockeys.. Les D.J. les plus récurrents furent Sean Cassette, Bill Bahlman et Mark Kamins. Tout trois se partagèrent les salles, les horaires et les soirs de la semaine et du week-end. « Un jour nous avons ouverts à 20h00 et avons joué jusqu'à 8h00, la première fois où deux DJs jouaient ensembles pendant 12 heures d'affilées. » confesse-il. Cependant, il reconnaît aussi que beaucoup de drogues circulait et que les discothèques furent longtemps le repaires de mafieux, enfin que la Dancetaria ne possédait pas forcément de licence IV et vendait quand même de l'alcool en toute illégalité.

    www.danceteria.com/

     

    Ticket s'il vous plait...

     

     
    quelques-uns des nombreux Flyers de l'époque, annonçant les soirées à venir...
     

     Beaucoup de ceux qui devinrent connus plus tard, ont fait leur débuts à la Danceteria, entre-autres Madonna bien sur mais aussi Duran Duran, Cyndi Lauper, Wham, The Smiths, Sade, Billy Idol...

    L'établissement situé au 21th street a été transformé en immeuble de co-propriété en 2009. (voir photo ci-dessus)

     

     Sources : interview de Kamins datant de décembre 2008 : www.blackbookmag.com/

    http://lundissimo.info/

    Franck Schweitzer.


    votre commentaire
  •  

     
     Née en Pennsylvanie le 11 mai 1894 et décédée à New-York le 1er avril 1991. Elle fut une danseuse et chorégraphe américaine de grand talent et avant-gardiste.

    En 1925 elle enseigne la danse à la Eatmom School of Music à Rochester avant de fonder sa propre école : The Martha Graham Compagny et devient une figure important de la danse contemporaine (technique sur la respiration, détente du corps...)

    en 1981, elle obtient un prix spécial pour l'ensemble de sa carrière lors du American Dance Festival.

    En 1998 le magazine Forbes la qualifie de « danseuse du siècle » et l'une des personnalitées les plus importantes du XXe siècle. A plus de 90 ans, elle accompagnait encore ses danseuses à travers les Etats-Unis lors de leurs prestations, afin de superviser leur travail.

    Martha Graham a toujours été l'une des principales sources d'inspirations de Madonna qui a souvent évoqué son souvenir lors d'interviews. On la voit assise à ses cotés sur les photos ci-dessous datant de 1990/1991, certainement les dernières photographies de Martha Graham à l'âge déjà bien avançée, avant son dècès.

     
     
     
    Début 94, avec la complicité professionnelle de Peter Lindberg, Madonna rend hommage à Martha Graham au travers d'une scéance photo qui dévoile tout l'aspect esthétique par le mouvement du corps ; un shooting très épuré noir et blanc et une Madonna qui surprend... toujours !

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique