• BREVES #10

     

    La 30e cérémonie des GLAAD Awards s'est déroulée à New-York le 4 mai dernier. Dans le tourbillon de sa tournée promotionnelle pour son nouvel album, Madonna a pris le temps de lire un discours empli d'émotion et d'humour dont elle a le secret. Entre parenthèses, concernant ces moments d'émotion, je la soupçonne de surjouer un tout petit peu, mais c'est juste mon avis, non pas qu'elle est insincère dans sa démarche bien au contraire mais lorsqu'elle ferme les yeux, marque des temps de silence et parle avec des trémolos dans la voix, je ne peux m'empêcher de sourire ironiquement. C'est bien connaître Madonna que de dire cela, car à plusieurs reprises elle a pu prendre cette posture car elle sait que pour ce genre d'évènements, il est toujours bien vu de faire dans le pathos, le public et le métier adorent ; Madonna sait leur donner ce qu'ils attendent.

     

    Elle débute donc ce discours par des remerciements d'usage avant d'entamer le cœur de son propos, rappelant au passage diverses périodes de sa carrière, et forcément ses débuts dans le Michigan : Christopher Flynn fut le premier homme à croire en elle, le premier à l'emmener dans un club gay pour la première fois. Elle dû d'ailleurs mentir à son père prétextant aller dormir chez une amie, ce qui lui valu d'être punie tout l'été, pas bête le papa Ciccone. Si Flynn a vu en elle tout le potentiel d'une star, elle c'est l'esprit de fête et la bonne humeur constante de la communauté lgbt dont elle a de suite compris l'universalité du message ; être fier de la différence et dire merde ! Madonna n'oublie cependant pas qu'il y existe dès lors un côté plus sombre : le Sida qui rend les rapports humains plus complexes ; elle dénonce le tabou autour de cette maladie, elle qui a perdu tant d'amis tels que Keith Haring ou Martin Burgoyne.

     

    Elle explique ensuite quel agréable surprise a été l'impact du documentaire « truth or dare » : « je ne savais pas que j'allais apprendre comment tailler une pipe à une bouteille et secundo, aider les gays à faire leur coming out ». elle se dit fière d'être l'égérie des gays et ne peut décemment pas tourner le dos à tout ceux qu'elle inspire et qui lui font confiance depuis si longtemps. Madonna parle enfin d'une chanson de son nouvel album, « extrême occident » dont elle cite quelques paroles et en résumé ; la perte et la mort font partie du cycle de la vie, c'est le devoir de tout être humain que d'aimer son prochain. Après l'acclamation du public, elle termine son speech avec ces mots : « Madame X est une combattante de la liberté ».

     

    La star accorde un nouvelle interview après la cérémonie, sur la chaîne NBC

    Interrogée par un journaliste, elle dit se sentir la porte-parole de la cause lgbt depuis de nombreuses années et parce qu'à titre personnel elle a vu bons nombres de ses amis mourir du sida (bis repetita). Le journaliste lui apprend qu'elle est la 2e personne à recevoir ce prix « Advocate for change » et quand elle demande dans une grimace qui fut la première personne à l'avoir, il lui répond qu'il s'agit de Bill Clinton, ce qui la rassure.

    Le travail qu'elle a entrepris au Malawi est similaire dans son combat politique et idéologique. Elle s'est sentie appelée à faire quelque chose pour ses enfants malades. En 30 ans, il y a eu évolution de la cause gay mais le combat continue, car dans certains endroits du monde, la torture, la prison et la mort reste le châtiment pour les homosexuels.

    Elle reparle de son mentor Christopher Flynn, premier homme gay qu'elle a connu et qui a cru en son talent. A quel point ça dû être dur pour lui dans le Michigan des années 70 de cacher sa différence. Elle se rend compte de la grande liberté de nos jours de pouvoir discuter sereinement de tout ses sujets, ce trophée est le couronnement de toute une vie militante. Mais le combat n'est pas fini.

    La chanson « I rise » est l'expression d'une société. Il faut trouver la lumière en soi pour grandir et ne jamais perdre espoir. Tel est son mot de la fin.

     

    Franck Schweitzer


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :