• brèves#4

    brèves#4

     

    Tout à l'Ouest de l'Afrique, un pays parmi les plus pauvres du monde selon l'IDH, bordé par l'Océan Atlantique, le Sierra Leone. Sa géographie se conjugue entre marécages, vastes étendues de forêts et une saison des pluies allant de Mai à Décembre. Après que le pays obtint son indépendance en 1961, de nombreux conflits politiques vinrent bouleverser les choses parfois dans le sang : une série de coups d'Etat, de luttes entre ethnies, etc. mais l'activité la plus controversée et qui déchirent les passions reste l'exploitation des mines de diamants. Vu comme ça, il est clair que n'importe quel enfant du pays rêve d'une vie meilleure ; mais pour mieux comprendre un pays il faut s'en référer à son histoire :

     

    Née dans une famille musulmane Michaela a grandi orpheline en Sierra Leone après que son oncle l'ait placée en orphelinat pendant la guerre civile. Son père fut abattu par le Front Révolutionnaire Uni lorsqu'elle avait trois ans et sa mère morte de malnutrition peu de temps après. Maltraitée et atteinte de vitiligo, elle était surnommé «l'enfant du diable» petite. A l'âge de quatre ans, elle et une autre fille, Mia, ont été adoptées par Elaine et Charles DePrince, un couple juif du New Jersey. Les DePrince ont 11 enfants en tout, dont 9 issus d'adoption.

    Inspirée par une couverture de magazine d'une ballerine qu'elle a trouvée et conservée en Sierra Leone, elle gravit tout les échelons, les auditions et décroche les distinctions nécessaires pour arriver au sommet et ce, malgré le racisme et les discriminations à son encontre : Pêle-même le Grand Prix de Youth America ; l'école Rock de Philadelphie, ; obtient son diplôme d'études secondaires à la Keystone National High School ; une bourse pour étudier à l'école de ballet Jacqueline Kennedy Onassis de l'American Ballet Theatre...

    La jeune et talentueuse Michaela cite volontiers Lauren Anderson, l'une des premières ballerines afro-américaines, comme son modèle.

     

    Il y a trois ans que le studio MGM a acquis les droits du film « Taking light / de War Orphan à DePrince Star Ballerina » mais c'est cette année 2018 que Madonna dirigera un biopic sur la vie et la carrière de la jeune femme. En attendant vous pouvez toujours lire « et maintenant je vole » paru en 2016 aux éditions La Cité, ou la parcours et la vie tragico-extraordinaire de Michaela. En attendant d'en savoir plus, je peux déjà vous dire que passionnée comme est notre Madonna, le film en préparation a des chances d'etre un chef-d'oeuvre poignant mélant émotion, polémique et controverses en tout genre.

     

    brèves#4

    brèves#4

     

    Franck Schweitzer


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :