• et la lumière fuse !

     

    et la lumière fuse- décembre
     

    Février 1998, Madonna revient sur le devant de la scène avec un tout nouvel opus qu'on qualifiera d'électro-techno-ambient teinté de sons orientaux. Collaborant notamment avec le génial William Orbit, elle élargit ainsi son public et la communauté de ses fans, l'album et ses singles sont maintes fois récompensés par la profession et vivement salué par les critiques. La chanteuse effectue un retour triomphal dont la promo radio/télé/presse durera deux bonnes années, « ray of light » est à ce jour l'un de ses albums les plus personnels parce que très bien produit mais aussi un virage considérable dans sa carrière, ouvrant ainsi la voie à toute une nouvelle génération de DJ, Madonna enfin, marquera de son empreinte un tournant professionnel fait de spiritualité, d'engagements humanitaires et politiques comme jamais auparavant.

     

    L'album « ray of light » sort le 22 février au Japon et les 2 et 3 mars 1998 aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Les nippons ont donc étés appelés les premiers à sonder en quelque sorte ce nouvel album. Très vite de semaine en semaine de nombreux médias se relayent scéances photos et interviews, il y a du bon et du moins bon comme d'habitude, une certaine presse s'étonne de ses aspirations kabbalistiques quant aux mauvaises langues ils chercheront en vain la petite provocation dont Madonna nous avaient habitués jusqu'àlors ; n'y trouvant rien ils n'auront de cesse que de comparer la « nouvelle » et « l'ancienne » Madonna. Voici donc ci-après une liste non-exhaustive des différents médias ayant parlé de ce nouvel opus:

    au printemps 1998 d'avril à juin, Madonna fait la première de couv des magazines « campus » en Espagne, de « max » en France, « music life » en Grèce, « tendance » en Italie, le « elle » singapour et le célèbre  « spin » d'outre-atlantique

    En avril 98 la chanteuse fait une apparition au Roxy Club durant laquelle elle performe à l'occasion de la 9e « Rainforest Foundation Benefit Concert »

    En juillet et août elle fait la couverture de « keyboard » et de « Rolling Stone » aux USA, le magazine « Rock » en France, et le « El Dominical » espagnol

    En septembre et octobre se sontles magazines Billboard (USA), Biguine (France) et Portofolio (UK) qui s'intéressent à elle

     

    les émissions télévisées où elle performe les singles de son album :

    Hey, hey, hey ! Music Champ (Japon).... Frozen

    National Lottery Show (U.K.)... Frozen

    Les années tubes (France)... Frozen

    Wetten dass ? (Allemagne)... Frozen

    Rosie O'Donnell Show (USA)... Frozen

    The Oprah Show (USA)... Ray of light, Little star

    MTV Video Music Awards (USA).... Ray of light / Shanti-ashtangi

    VH1 Fashion Awards (USA)... The power of goodbye

    Wetten dass ? (Allemagne).... The power of goodbye

    Sacrées femmes (France)... The power of goodbye, Drowned World

    MTV Music Awards (USA)...The power of goodbye

    Sen kväll med luuk (Suède).... The power of goodbye

    El Septimo de Caballeria (Espagne)... The power of goodbye, Drowned World

    Top of the pops (UK).... The power of goodbye

     

    Elle fut présente aux cérémonies des...

    70e Oscars (mars 98)

    11e annual nickelodeon's kid's choice

    14e annual AIDS walk L-A (septembre 98)

     

    En novembre 98 elle fait la promo de « the power of goodbye » en Europe avec un superbe shooting en compagnie de sa fille Lourdes Maria, âgée alors de 2 ans,

     

    Début 1999 lors des Grammy Awards elle interprête « Nothing really matters » dernier single, dans un décor et costumes pareils au clip-vidéo.

     

    En parallèle à ces cérémonies, elle a remporté

    6 mtv video music awards

    2 vh1 fashion awards

    2 mtv european music awards

    et 4 grammy's


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :