•  

    une histoire de chatte

     

    Après l'effervescence de la sortie de M.D.N.A. prenons le temps d'apprécier les premières retombées ; loin de schéma promo traditionnel, les deux seuls vrais rendez-vous à ce jour ont étés les tchats organisés par la team de Live Nation sur les réseaux sociaux, entendez facebook et twitter, fallait-il les nommer ? Ce sont les deux principaux réseaux mondiaux en terme de profils mais certains milieux interdisent jusqu'à l'utilisation du nom, il serait préférable de dire « réseau sociaux » alors qu'il n'y en a pas 40, soyons clairs et pragmatiques !

     

    montage chat facebook

     

    Beaucoup de choses ont étés dites durant ces deux interactivités avec les fans, le tchat twitter a laissé entrevoir pas mal de traits de caractère de la madone sur ses goûts actuels en matière musicales et même gustatives. On apprend qu'elle est fan de Justin Bieber (!!??) dois-je prendre çà au sérieux ? Qu'elle bosse avec les artistes tendances du moment pour toujours paraître branchée et élargir son public, ok mais là çà devient ridicule, déjà à l'époque lorsqu'elle disait apprécier Britney Spears j'ai failli avaler mes dents, alors là... Dire qu'il suffit qu'elle dise quelque chose comme cela pour qu'immédiatement on voit circuler des rumeurs de collaboration, de duo ; On va dire qu'il s'agit d'une erreur de parcours, qu'elle était fatiguée, en manque d'inspiration au moment de donner une réponse, sinon çà va m'énerver. On apprend également, chose beaucoup plus concrète, qu'elle a déjà pensé écrire son autobiographie mais pas pour le moment ; bah oui parce qu'on sait à quel point vouloir écrire son autobiographie signifie « le signe d'une carrière condamnée et finie » dans l'establishment outre-atlantique, pensez bien que Madonna repoussera l'échéance le plus tardivement possible, pour pouvoir rester à la tête des charts encore une bonne dizaine d'années, au moins !

     

    After the excitement of the release of M.D.N.A. take the time to enjoy the first effects;away from traditional promotional schema, the only real appointment to date havesummers chats organized by Live Nation Team on social networks facebook andtweeter, should we name them ? These are the two major global networks in terms ofprofiles, but some circles prohibit the use of the name up, it would be better to say "socialnetwork" when there are not 40, let's be clear and pragmatic! Much has say over the two summers interactivity with fans, chat twitter has hinted at a lot of character traits of Madonna on her current tastes in music. We learn that she is a fan of Justin Bieber, she works with artists to always look trendy trends and expand its audience. That it is enough to say something like this to be seen immediately circulated rumors of collaboration, duo, I'll say that this is an error of course, with no idea at time to respond. We also learn that she has already thought of writing his autobiography but not right now, we know how to want to write his autobiography means "a sign of acondemned career" in the establishment across the Atlantic, remember that Madonnawill push maturity as late as possible, in order to stay ahead of the charts still a good tenyears, at least.

    Parlons court, parlons bien : les charts justement, en attendant davantage de données chiffrées, les premières sont pas mal du tout, le classement digital I-tunes annonce l'album numéro 1 dans 34 pays. Le second single Girl Gone Wild connait lui aussi un succès d'estime et à ce sujet, la vidéo existe en deux versions, dont l'une censurée... sur youtube !! Liz Rosenberg a déclaré à cet effet « il y a des choses qui ne changeront jamais, comme un retour en arrière en 1990 quand MTV avait banni Justify my love ». GGW est quand même utilisé en fond sonore et remixé (très bon remix d'après l'écoute) pour le spot promotionnel diffusé à la télé pour la publicité du parfum « truth or dare » sortie simultanément avec l'album. La pub ne fait que 33 secondes, c'est court mais c'est boooonnnn.

     

    Du nouveau enfin concernant la tournée mondiale de cette année : LFMAO sera en première partie du concert de Nice le 21 août prochain au Stade Charles Ehrmann. Cet immense stade a une capacité de 8000 places assises et a déjà reçu bon nombres d'artistes internationaux tels que U2, Michael Jackson, Céline Dion, Prince, ACDC... Madonna y a elle-même déjà performé en 1987, en 1990 et en 2008. La tournée toute entière s'annonce une fois de plus phénoménale, la chanteuse pense l'appeler sobrement le MDNA Tour, çà sonne presque logique un nom faisant écho à l'album, pour peu que le tracklisting ne soit centré que sur les dernières productions... Elle a fait quelques révélations sur ce Tour 2012 lors du tchat, notamment que la première partie serait axé sur la « transgression » à l'ambiance sombre et violente alors que sur la seconde moitié on aurait tout le contraire, la lumière, la fête... l'occasion de célébrer une anniversaire, les 30 ans du titre « Everybody » et par la même, les 30 ans de carrière de Madonna disons-le ! Un événement de taille que les médias ne manqueront pas de relever, Live Nation nous réservera peut-être des surprises, sinon on peux toujours compter sur la Warner pour nous en faire ; ils l'ont déjà prouver avec la sortie simultannée des deux box-intégrales le 26 mars dernier... Ceux-là dès qu'il s'agit de se faire de la thune !!

     

    The charts, until more statistical data, the former are not bad, the classification I-tunes adnumber one album in 34 countries. The second single Girl Gone Wild is also facing acritical success, the video comes in two versions, one censored on youtube! LizRosenberg told this "some things never change, like a step backwards in 1990 whenMTV had banned Justify My Love." GGW is still used as background music and remixedfor promotional spot aired on TV advertising for the perfume "truth or dare" outsimultaneously with the album. The pub is only 33 seconds, it's short but it's good.

    Finally, concerning the new world tour this year: LFMAO will be opening the concert in Nice on August 21 in the Stade Charles Ehrmann. This huge stadium has a capacity of8000 seats and has already received good number of international artists such as U2,Michael Jackson, Celine Dion, Prince, ACDC ... Madonna herself has already performedin 1987, 1990 and 2008. The whole tour is announced once again phenomenal, the singer think soberly call the MDNA Tower, a name echoing the album, provided that the tracklisting is centered on the latest productions ... She made ​​some revelations on the Tour in 2012 including the first part is the "transgression" with a dark and violent, whilethe second half might have just the opposite. The opportunity to celebrate a birthday bynext fall, under 30 years of "Everybody" and therefore the 30-year career of Madonna. Ahuge event that the media are sure to meet, Live Nation will reserve us some surprises, perhaps, otherwise we can always count on Warner to let us know, and they have alreadyproven with the release of the two integrals 26 last March.

    On n'oublie pas la provoc, un communiqué est tombé d'origine russe : Saint-Pétersbourg -grande métropôle de l'Est connue pour sa liberté d'expression et sa démocratie d'une transparence exemplaire- menace de faire arrêter Madonna si jamais elle osait « faire la promotion » à l'homosexualité, en effet le gouvernement russe a votée une loi interdisant la publicité autour des moeurs sexuelles de la minorité visible, pourtant nombreuse dans le pays ! Le père Vlad ne sait pas de quoi il parle, dans la vie il existe d'autres plaisirs que la vodka à apprécier 'cul sec'. Cette annonce politique est du pain béni pour Madonna qui retrouve sa jeunesse lorsque lors d'un show à Toronto en 1990 les autorités voulu l'arrêter si elle mimait la masturbation sur scène, elle ne changea rien à son spectacle, les policiers repartirent la matraque entre les jambes. Nostrovia!

     

    A news russia fell: St. Petersburg-eastern metropolis known for its freedom of expression and democracy in a transparent exemplary-threats to arrest Madonna if she ever dared to "promote" the homosexuality, because the Russian government passed a law prohibiting the advertising around the sexual mores of the visible minority, howeverlarge in the country! Vladimir does not know what he's talking, in life there are otherpleasures as vodka to enjoy 'bottoms up'. This policy announcement is a boon forMadonna who finds his youth when at a show in Toronto in 1990 the authorities wanted toarrest him if she mimed masturbation onstage, she did nothing to change his show, the officers departed the club between the legs.

    Nostrovia !

     

    Franck Schweitzer.


    votre commentaire
  •  

    M.D.N.A. : PREMIERE ECOUTE / REACTIONS A CHAUD

     

    dixit METRO : « sans aspérité ni surprise », « gentillet », « insipide », « remplissage », « ...à l'eau tiède » tels sont les adjectifs employés par le quotidien gratuit pour décrire les chansons du 12e opus studio de Madonna. Après une première écoute et à chaud je ne serais pas aussi sévère mais tout de même partagé. J'entendais çà et là qu'il fallait écouter d'une traite l'album dans sa globalité pour pouvoir en savourer toute la subtilité. Avant ce jour j'ai fais l'impasse sur les commentaires de tout ceux qui ont pu acquérir l'album avant sa sortie, ce fut dur de résister mais j'y suis parvenu, ainsi je peux m'en faire une idée perso.

     

    Je connaissais déjà -évidemment- « Masterpiece », « Give me all your luvin » et « girl gone wild » il me restait plus qu'à découvrir les 9 autres titres de l'édition dite normale et je peux dire qu'à première vue, l'ensemble est assez inégal, un titre sur trois chronologiquement dans le tracklist est un très bon titre et là oui, j'ose rejoindre METRO en disant que Madonna a fait du remplissage de temps à autre, oscillant les tubes en puissance ciblés radios&clubs avec d'autres morceaux plus froids, hypnotiques voire sombres. Je n'appelle pas au chef-d'oeuvre, j'en appelle à la déconcertance, au complexe, à l'insaisissable. Autant avec Hard Candy le précédent d'il y a presque 4 ans on s'habituait vite à l'ambiance, autant ici même s'il l'on revient au fondamental, ce disque est d'une énigme absolue. 4 années pour pondre çà j'ai pas envie de dire que c'est bâclé mais tant de questionnement autour des paroles, du beat, du tempo demandera sans doute plus de temps qu'un autre album plus évident, plus centré « fans » car là au moins on pourra dire que M.D.N.A. n'est pas un album facile d'écoute. A part les trois premiers « singles » connus et que j'adore, d'autres morceaux attirent immédiatement vers le 'move your body' comme « superstar » et « turn up the radio » gros coup de coeur aussi pour la ballade mi-tempo « falling free ».

     

    En attendant l'édition vinyle du 10 avril prochain


    votre commentaire
  •  

    TOUT OU RIEN / ALL OR NOTHING

     

    Je ne sais pas quoi écrire sur ce billet ni comment, Madonna nous avaient habitués à tant d'excès et de sa personnalité hors du commun on pensait tout connaître et pourtant avec son retour qui fait tant parlé, à part l'effet « buzz » on a rien : Pas d'interviews, pas de prestations tv ni de Unes de magazine, juste un vaste plan promo autour d'Internet, des réseaux sociaux habituels ainsi que le bouche à oreille engendré par les fans. Autrement qu'une simple façon de se démarquer, Madonna la reine de l'exposition médiatique, l'omniprésente a décidé de négocier son comeback à l'extrême inverse ; on attendait TOUT, Madonna ne donne RIEN ou si peu et comme c'est en distillant les infos au compte-goutte depuis le début qu'elle attise l'excitation et la curiosité du public, elle peut d'ores et déjà compter sur le succès fulgurant de son nouvel album à paraître dans moins d'une semaine. Le seul problème à craindre c'est que la promo 2012 se finisse aussi rapidement qu'elle a commencée ; bien sûr dans la foulée, on aura droit à un ou deux autres extraits de M.D.N.A. à paraître ou non tout en parrallèle du World Tour. Si le superbowl bénéficie de la sortie d'un livre illustré de très belles photos, le cru de la tournée 2012 aura-t-il droit à son support dvd / bluray ?

     

    Ce dont les internautes ont eu droit en exclusivité depuis la nuit dernière c'est le clip-vidéo de « girl gone wild » dans son intégralité, le teaser fut alléchant, le clip est carrément démentiel ! La Madone provoc des années 90 est de retour : images alléchantes (c'est le cas de le dire) de mecs qui s'excitent de partout avec elle au beau milieu -elle adore çà la cochonne on le sait !- voilà un remake très réussi d'un Erotica ou d'un Justify my love version XXIe siècle ; on est reparti pour faire la liste d'innombrables références mais je vous laisse faire, ne comptez pas sur moi pour cette fois, je me pose juste la question de savoir si Madonna s'est laissé aller à la facilité avec ce second extrait en faisant du Gaga bis ou s'il y a une réelle volonté de surprendre en revisitant ce qui a fait sa renommée à savoir le sexe, en tout cas le censure on ne l'entend pas bizarrement, on ne la voit pas non plus même dès le début de la vidéo lorsque l'un des boys empoigne sévèrement son paquet bien fourni ! Sourdine totale du conglomérat d'associations réactionnaires ? Ont-ils enfin compris le message d'auto-dérision qu'elle véhicule ou les a-t-elle tous soudoyer avec ses milliards ?

     

    I do not know what to write on this ticket, Madonna had accustomed us to so many excesses and his outstanding personality was thought to know everything and yet makeshis return with so much talk, to share the buzz we have nothing: no interviews, no benefitsor tv magazine front pages, just a vast promotional plan around the Internet, social networks and word of mouth generated by the fans. Otherwise be a straightforward way to stand out, Madonna the queen of media exposure, the ubiquitous decided to negotiatea comeback otherwise awaited ALL, Madonna does NOTHING and as is distillinginformation in dribs drop since the beginning it stirs excitement and curiosity of the public, she can already count on the runaway success of his new album to be released inless than a week. The only problem with fear is that the promotion will end as quickly in 2012 that she began; course in the process, we shall have one or two more excerpts from MDNA while Parallel World Tour. If the Super Bowl receives the output of a book illustrated with beautiful photographs, vintage 2012 tour will he entitled to its support dvd /bluray?  What people have been entitled is the exclusive video clip of "girl gone wild" in its entirety, the teaser was enticing, the clip is downright insane! Madonna provocative 90sis back: enticing pictures (this is the case to say) of guys who get excited with her in the middle she loves here, we know! - This is a very successful remake of Erotica one orJustify my love version of the twenty-first century, we left to do list countless referencesbut I'll let you do, do not count on me this time, I just wonder whether Madonna s 'so far as to the ease with this second extract by making Gaga or if there is a real desire to surprise by revisiting what made his reputation as sex, in any case the censorship is not heard strange , we can not see not even the beginning of the video when one of her boytoy grabs severely package provided well! Mute total conglomerate of associations reactionary? Have they finally got the message it conveys self-mockery or she bribedwith all his billions? 

     

    Madonna les choisi de plus en plus jeunes ; Sean O'Pry, Simon Nessman, Rob Evans, Jon Kortajarena ont tous 22 ans en moyenne, ils sont tous nés à la « bonne époque » où mamie écartait avec aisance les cuisses sans craindre de se froisser les aducteurs :

     

    madonna et ses garçons

     

    Rendez-vous dans une semaine pour un point plus complet autour de M.D.N.A. le 12e opus studio de la reine de la pop, Madonna.

    Franck Schweitzer.


    1 commentaire
  •  

    De l'excès à profusion (you make me feel, you make it shine...) ok c'était facile !

     

    Il y a des excès dans la vie d'un fan qui méritent d'être vécu, peu importe les conséquences dès lors qu'on assume la responsabilité de ses actes, le reste n'a aucune espèce d'importance. Ce matin je sors de chez moi pour aller me faire couper les cheveux, en revenant je m'achète du pain, tombe sur une publicité grotesque d'un voyant extralucide apposée sur le pare-brise de ma voiture et pour finir en ouvrant ma boite aux lettres, une contravention de 90€ (payable dans les 30 jours) pour excès de vitesse sur route de campagne, d'où j'ai été flashé à la mi-février dernier. Je pensai qu'un paparazzi me volait un cliché, violant ainsi ma vie de strass au volant de ma limousine décapotable, en fait non, je me suis trompé c'est juste un énième avatar policier automatique qui fait voler en éclats ma liberté individuelle de circulation pour 3 malheureux kilomètres au-dessus de la limite légale autorisée. Victime de la double peine, je me vois retirer également un point sur le permis Béta.

     

    Ce désagrément n'entamera pas ma folle joie en ce début d'année 2012 où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, pensez donc, je ne peux m'empêcher de faire inéluctablement un parrallèle avec mes futures dépenses de porte-monnaie et de Mastercard et c'est bien plus de 90€ que je vais dépenser en cd, dvd, cinéma, vinyle, tgv, hotel, métro, dildo. Avec les heures supplémentaires que ma direction me doit depuis décembre 2011, voilà un mois de mars qui s'annonce sous de très bons auspices :

     

    l'actualité de Madonna n'a jamais été aussi soudaine, dense et prenante ; chaque jour qui passe amène son lot de surprises, à peine la promo autour du premier single divinement mise en images par un clip-vidéo et une prestation à couper le souffle au Superbowl a-t-elle commencée, voilà qu'on nous annonce la sortie imminente d'un second voire d'un troisième single « girl gone wild » et « masterpiece », alors que même le premier n'est pas encore tout à fait disponible en support physique (cd single et maxi) et que l'album MDNA lui-même ne sort qu'à la fin du mois de mars, en édition simple et en édition Deluxe : d'ailleurs on ignore encore tout à fait l'ordre des chansons et quant au tracklist lui-même, la durée, etc. J'informerai au fur et à mesure des semaines à venir. Warner qui n'est pas en reste veut aussi sa part du gâteau, ces braves gens-là ont certes attendu ce fameux retour en chansons de la madone pour nous sortir de belles pièces de collection, chose qui auraient pu être faits depuis fort longtemps à l'époque où Madonna faisait encore partie de la maison, mais non c'est plus drôle de se faire de l'argent avec une poule aux oeufs d'or une fois sortie du poulallier, ce n'est certes pas le cynisme qui étouffe Edgard Bronfman. Ce n'est que le début mais cette comédie durera-t-elle encore longtemps ? Warner Music Group a-t-il seulement le droit et jusqu'à quand, de se faire de l'argent sur un artiste qui a fait partie de la « famille » et qui n'y est plus ? Qu'on ne vienne pas me raconter que Live Nation ou Madonna elle-même n'aient pas un droit de véto.

     

    20120303-news-madonna-preorder-time-complete-studio-albums
    41bJJs+YSRL._SS400_

     

    Pour vous qui êtes perdu, sachez que la nouvelle maison de disques de Madonna est Interscope Records, que c'est sous ce nom que sortira le nouvel album, ses singles à venir, que c'est directement les ventes de ces « objets » ci que Madonna touchera un pourcentage. Autrement dit, n'allez pas vous procurer les deux coffrets que Warner envisage de sortir à la mi-mars, dont la box « complete collection 1983-2008 » qui regroupe uniquement les 11 opus studios sous un emballage carton, sans aucuns titres inédits ou remixes ou quoique ce soit ; n'allez pas non plus vous procurer les anciens albums en format vinyles colorés ; non non non vade retro satanas.... Là je dois dire que je me sens piégé, je suis capable de me laisser tenter par une trilogie de points positifs et inédits ;

    - le prix annoncé comme très abordable pour chacuns de ces vinyles

    - le fait qu'il s'agisse du format vinyle (très apprécié des collectionneurs pour le support rétro lui-même, le son, la rareté de l'objet)

    - le fait qu'ils soient chacuns en couleur ; imaginons -pure supposition, je n'ai pas l'info ni l'exclusivité des photos- que chaque album studio de Madonna possède sa propre couleur rappellant l'esprit de l'album : noir pour le « first », blanc pour «like a virgin » ; bleu pour « true blue » ; jaune or pour « ray of light » ; rouge sang pour « american life » etc etc

     

    Warner sait flatter les bourses quand il le faut, ne nous laissons pas tenter par le chant des sirènes, c'est mal, moi je sais que je résisterai, croix de bois, croix de fer si je mens.... oooohhhh ouuiiiii l'enfer ; tout nu à danser comme un fou dans mon appart, deux pompons rouges et blanc à agiter dans chaque main. Eh Oh çà va ! Ya pas de quoi raser la laine à un mouton, je serais dans les gradins du Stade de France le 14 juillet comme des milliers d'autres moutons, sous une canicule caniculaire et un soleil ensolleillé à scander des « èèèèèlll uuuuuuu vvvvvviiiiiiiii MADONNA » rrrrhhhhaaaaaaaaaaaaaaaa mais que çà fait du bien d'être doux-dingue ; je sens qu'on va toutes et tous passer une très bonne année 2012, pas besoin d'être voyant extra-lucide pour prévoir cela !

     

    Franck Schweitzer.


    2 commentaires
  •  

    Des fans à perte de vue

     

    Ce n'est pas exactement ce qui attendait la FNAC de ma ville au matin du 14 février dernier, nous étions 4 puis 8 au total à l'ouverture du magasin, 10H tapantes et confiant, je savais déjà que j'allais avoir mon billet de concert sans avoir à faire trop d'efforts physiques à bousculer mes congénéraires dans la file d'attente, certains repartirent malheureux, d'autres non dont moi. J'ai dépensé 127€ pour cette catégorie 1, visiblement je serais bien plaçé d'après le plan du Stade de France vu sur le web. Je ne pensais pas en être, sans doute parce que j'appréhende toute cette période de course effrenée à la meilleure place, aux meilleurs informations, etc. Rien qu'à voir sur les sites tickenet et viagogo le parcours du combattant pour réserver son billet, prendre une pseudo-assurance, ajoutez à cela les messages alarmistes qui créent la panique quand on lit « 15000 billets pour le « stade machin » se sont vendus en 30 minutes, du jamais vu, un record ! ». J'imagine déjà la horde de fans qui hurlent, qui courent, qui se bousculent et se jalousent. Le fan-club officiel ICON a déjà connu ses premiers bugs logistiques lors d'opérations spéciales lançé il y a peu, une fois encore tout le monde n'aura pas son ou ses tickets de concert pour aller voir Madonna aux quatres coins du monde. Malgré la crise économique et malgré les prix exhorbitants parfois pratiqués selon que vous soyez dans la fosse ou en gradins, les fans de M sont toujours présents, rempliront-ils les stades partout ? Nous le saurons d'ici quelques mois.

     

     

    It's not exactly what was in store FNAC of my city on the morning of February 14, we were 4 and 8 in total to the store opening, the dot 10H and confident, I knew I was going to get my ticket together without having to do too much physical effort to shake mycongénéraires in the queue, some unfortunate departed, others not including me. I spent € 127 for this category one, obviously I would be placed according to the plan of the Stade de France saw on the web. I did not think to be, probably because I dread this period of intense competition for the best place, best information, etc.. Just seeing the sites tickenet viagogo and the obstacle course to book his ticket, take a pseudo-insurance, add to that the alarmist messages that create panic when you read "15,000tickets for the" stage thing "have sold in 30 minutes, never seen a record! ". I can imagine the hordes of fans screaming, running,jostling and are jealous. Fan Club Official ICON has already experienced its first bug logistics during special operations launchednot long ago, once again everyone will not have his or her concert tickets to see Madonna at the four corners of the world. Despite the economic crisis and despite the sometimes exorbitant prices charged depending on whether you are in the pit or benched, fans of M are always present, they fill the stadiums everywhere? We'll know in a few months.

     

    Les fans : pas toujours les mêmes, certains trop curieux, indélicats ou jaloux. Ceux de Lady Gaga ont décidés de mener une bataille ridicule contre Madonna et son retour sur le devant de la scène comme si elle n'en avait pas le droit ou de légitimité, faudrait-il rappeler à ces guguss que Lady Gaga n'aurait jamais existé sans un modèle sur qui copier, chacun sa chance, chacun sa place, le monde du showbizz est assez grand pour que chacun s'épanouisse comme il le peut et à chacunes de prouver l'artiste qui sommeille. Les fans de Madonna eux aussi vont chercher midi à 14h, v'là-ti-pas qu'en Amérique du Sud on trouva un « chanteur » du nom de Joao Brésil et son tube de l'été « L.O.V.E. Banana » qui trouverait écho avec « give me all your luvin' » : plagiat dites-vous ? En tout cas l'auteur ne portera pas plainte parce qu'il aime profondément Madonna, étant fan de la première heure et parce qu'il n'a pas intérêt de venir foutre sa mouise à un moment crucial où tout va se jouer pour elle : W.E. aux States enregistre des chiffres records pour les premiers jours de sa sortie en salles obscures, faut dire que la promo à été belle et rondement menée. « gmayl » a grimpé de façon spectaculaire dans les charts du monde entier sans qu'il n'y ait encore de sortie physique dans les bacs, d'ailleurs le cd single et les remixes verront le jour fin février/début mars en France. C'est de loin la superbe prestation du Superbowl qui a tout déclenché, un show hallucinant de 12 minutes, décor, costumes, chorégraphies, Madonna a réellement réussie un tour de force promotionnel incroyable au-delà de toutes les espérances. Ce soir-là j'étais devant W9 et je n'en pouvais plus d'attendre, excité à gueuler comme un fou avec mon plateau-télé (fruits, yaourt, barre chocolaté et thé aux agrumes) sur les genoux. Cette prestation si court, si parfaite nous laisse présager du meilleur pour le Madonna World Tour 2012. N'oublions pas cependant que lors de la précédente tournée de la star, le concert prévu à Marseille fut annulé à cause d'un tragique incident technique qui avait causé la mort de deux personnes et blessé seize autres, même si nos coeurs gais, pensons aussi à ceux qui ne seront pas de la fête et qui nous ont quittés bêtement. Dans cette affaire -qui n'est pas finie- la maison Live Nation France a été mise en examen, des dommages et intérêts ont étés demandés.

    Une pensée enfin pour la diva Houston dont la mort brutale a suscité là encore tant d'émoi dans le monde, une voix en or qui s'est éteinte, une de plus ! Je termine pour une fois ce billet sur une note grave, car de temps à autre il bon de se rappeler que sous le masque de l'humour jugé limite, se cache un coeur qui bat et un cerveau qui pense.

     

     

    Fans: not always the same, some nosy, jealous or dishonest. Those of Lady Gaga have decided to fight a ridiculous against Madonna and her return to the front of the stage as if she had no right or legitimacy, should we remind these Guguss that Lady Gaga would never existed without a model on which to copy, opportunities for all, each his place, the world of showbiz is big enough for everyone to flourish as he can and to prove against specific inner artist. Fans of Madonna will also look for noon at 14h, Blowin-ti-not in South America they found a "singer" named Joao Brazil and its summer hit "LOVE Banana "which find echo with" give me all your luvin '"plagiarism do you say? In any case the author will not complain because he deeply loves Madonna, being a fan of the first hour and because he has no incentive to come fuck his penury at a crucial moment when everything is going to play it : WE States to register record figures for the first days of its release in theaters, be said that the promo was nice and smoothly conducted. "Gmayl" has risen dramatically in the charts around the world without that there is still physical release in stores, besides the cd single and remixes will be launched late February / early March in France. This is by far the superb performance of the Superbowl that started it all, an amazing 12-minute show, scenery, costumes, choreography, Madonna has a really successful promotional incredible feat beyond all expectations. That evening I was at W9 and I just could not wait, excited yelling like crazy with my TV tray (fruit, yogurt, chocolate bar and tea with citrus) on the knees. This benefit if short, if we perfect bodes better for Madonna's World Tour 2012. Let us not forget that during the previous tour of the star, the concert in Marseille was canceled because of a tragic incident technique which had killed two people and wounded sixteen others, even if our hearts gays, think also to those who are not of the party and who left us stupidly. In that case which is not finite-home Live Nation France was under investigation, damages have been requested.


    Finally a thought for the Houston diva whose brutal death sparked again so much excitement in the world, a golden voice who died, one more! For once I finish this post on a low note, as from time to time it well to remember that under the mask of humor found limits lies a beating heart and a brain that thinks. 

     

    Franck Schweitzer


    votre commentaire
  • G.M.A.Y.L.

     

    intro clip

    Frais, rétro, osé : tels sont les qualificatifs qui me viennent à la bouche après avoir vu une bonne vingtaine de fois le clip « give me all your luvin' » déjà raccourci « GMAYL » on y a tous remarqué dans ce sigle le clin d'oeil de Madonna vers la communauté homo et une tranche de ses fans. Je suis très agréablement surpris de son retour en musique, même surexité quant à l'ingéniosité du scénario, oui, il y a un vrai scénario ici et avec message, elle nous avait plus proposé d'une telle qualité depuis longtemps :

    Le clip-vidéo débute avec une figure traditionnelle de pompom-girls et leurs pompons bicolores, seules les chanteuses M.I.A. et Nicki Minaj sont mises en avant, les autres sont des avatars affublées de masques qui me font penser à ces visages de personnages lambdas dans les dessins animés japonais. Deux significations possibles :

    - Madonna souhaite dénoncer la superficialité et l’uniformité de ces filles américaines qui veulent se copier les unes des autres ;

    - seconde option, l’image de la femme est réduite au rôle de figurante, poupée exécutant les gestes décidés par l’homme dans une société machiste. Avec ces masques, l’expression du visage est inexistant ou au contraire la même d’une fille à l’autre.<o:p></o:p>

    Nos sympathiques guests-stars courtes vêtues et sexy en diable prouvent le multiculturalisme affiché de Madonna dans son univers, le fait qu’elle ait choisie ces deux-là n’est pas un hasard ; transcendant une nouvelle fois les mentalités pour faire tomber les barrières. M.I.A. porte le « M » de son pseudo mais aussi de celui de Madonna sur le devant de son blouson quant à Nicki, elle a deux logos « adidas » jonchés sur son opulente poitrine pareilles à deux mains gantées d’un quelquonque vicelard désirant la ploter. On remarquera enfin le collier « barbie » autour de son cou. Machisme primaire… encore !

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    L’entrée de la madone est tout aussi géniale qu’irréelle, on est dès lors plongé dans un univers fantasque, imaginaire et excentrique car cette porte qui s’ouvre si j’ose dire, dégondée de son cadre, tombant de haut en bas et formant ainsi un espèce de pont de fortune, l’idée est folle mais çà marche et à chaque fois que je vois cette image je bondis sur ma chaise ! Son entrée fracassante annonce donc un changement on en sent les prémisses même si elle avance encore masquée elle aussi, vêtue d’un imper beige clair strict noué à la taille, lunettes de soleil et poussant un landau : Profil parfait d’une desperate housewives typique des années 60, pavillon coquet et pelouse parfaitement tondu. Ce décor en carton-pâte est digne d’une époque cinématographique so kitch d’hollywood.

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    La suite est truffée de références. Madonna abandonne sa poussette et ses lunettes : tout au long du clip on la verra se faire protéger par ses bodyguards-rugbymans soit pour écarter les obstacles se trouvant sur son chemin (barrière de chantier « en travaux » dont je me passerai de commentaires) soit la protéger de tentations/dangers venus du ciel ou du sol (cette pluie d’or est-elle une métaphore quant à l’argent trop facilement obtenu ? Mise en garde de Madonna ou virage à 180° ?) Il est question ici du revers de la médaille lorsqu’on accède au plus haut rang de la célébrité il est très facile et très rapide de retomber en glissant… Rappelons les phrases en introduction au clip comme autant d’avertissements. Dans cette partie de la vidéo je vois de fortes connotations à l’univers Disney, notamment à Mary Poppins et aux « disney-classic » avec le personnage de Goofy se retrouvant sur un terrain de foot aux prises avec une équipe adverse de maillots rouges faites de gros bras brutaux et bétas. L’autre parrallèle ce sont les gants blancs des joueurs, accessoires de leur panoplie mais aussi présent en franc-maçonnerie. Walt Disney était franc-maçon. Le dernier clin d’œil que j’ai noté en voyant Madonna marcher sur un trottoir parsemé d’or, c’est la scène d’intro de « billie jean » par Michael Jackson.

     

    Sexy en cuir lamé noir juste-au-corps moulant, de superbes cuisses galbées dont elle nous a habitué à dévoiler toute leur robustesse sur ses dernières prestations, à défaut de nous montrer ses seins ou son nombril, l'une des rares parties restantes de son corps encore potable. HAHA Forteureusement on n'est pas tombé dans le cliché pathétique et c'est preuve de l'intelligence de Madonna qui nous a épargné la tenue de cheerlader ; ses longs cheveux blonds dont la frange avant est ramenée sur le côté aidée par un maquillage à la fois discret et jouvencelle. Notons ce passage renversant, portée à bout de bras, Madonna s'essaie à un exercice d'équilibriste pas évident, ce n'est pas la seule surprise de cette vidéo déjà haute en couleurs et totalement déjantée, il fallait bien çà pour réussir son retour, non ? La parité est respectée, d'un côté une solidarité féminine l'accompagnant sur un chemin fait d'un tapis rouge -star oblige- de l'autre l'icône, la favorite de l'équipe de mâles la tenant aux cieux, la faisant passer d'un univers à l'autre :

    Changement de scène, après la rue et ses dangers, la cafétéria où se retrouvent les filles, on est vraiment dans un univers de filles où les hommes sont exclus, on voit seulement leurs têtes (ou plutôt leur casques) qui bougent au mur ; là encore çà me fais penser à l'univers Disney, Tex Avery ou encore un passage du film d'horreur « Evil Dead II » lorsque la tête-trophée d'un cerf rigole et s'agite. Autres clins d'oeil plus proches de nous : Marilyn Monroe dont nos trois copines parodient, la boisson Smirnoff clairement visible (rappellons le partenariat que Madonna a mis en place l'an passé pour caster des danseurs en vue de sa prochaine tournée mondiale) à croire qu'elle a des actions dans la vodka, qu'est ce que çà fout là ? Madonna parodie quant à elle, Lady Gaga -à mon humble avis- en reprenant certaines poses, et lorsqu'elle est couchée sur le ventre les jambes pliées, on repense, fans que nous sommes, irrémédiablement à l'une des scènes du clip « true blue » de 1986. Enfin le clin d'oeil complice et le grain de beauté au-dessus de la lèvre, on retrouve la madonna que l'on aime, fidèle à ses racines, enfant des années 80 se réinventant sans cesse.

    La dernière scène sur le terrain de foot diront-nous, Madonna et ses girls dansent sous les hourras et les feux d'artifices, lorsqu'une batte vient cogner la tête d'un joueur, il se trouve qu'elle est creuse : je ne m'abaisserai à aucun râle car mon orgeuil en a déjà pris un coup ;

    Madonna and girls : 1

    Players and guys : 0

    Deux moments néanmoins provoc qui ne manquera pas de nourrir la polémique, si çà n'a pas déjà commencé : la scène où elle échappe à un attentat à la mitraillette -les boys se chargent pour elle d'accuser le coup en prenant les rafales pour elle ; scène choc ou métaphore visant certaines personnes du showbiz j'imagine ou la presse à scandales (cette scène par ailleurs m'a faite penser à « dick tracy » je ne sais pour quelle raison ; et la scène finale lorsqu'elle jette le poupon dans le vide en triomphant le sourire aux lèvres, là aussi on peut penser qu'elle se débarrasse du statut de la femme au foyer soumise aux pressions de sa situation (voir ce que j'en disais au début de billet) mais ses détracteurs en feront leurs choux gras à n'en point douter. Comble de l'humour noir, le mot « atterrissage » clôture la récréation. Petit mot aux parents du faux bébé : l'atterrissage a réussi, il va bien. Un petit mois dans le plâtre, de l'aspirine pour sa migraine et il n'y paraîtra plus !

     

    Pour conclure nous avons là un clip-vidéo fort en connotations et en hommages en tout genres, une leçon d'humilité et de lucidité aussi : la méfiance, le pragmatisme, la persévérance, la tenacité, le courage, le culot, la dérision, l'audace... la liste n'est pas exhaustive des adjectifs qui ruissèlent de « give me all your luvin' ».

    On tient là un gros tube, un énorme tube très bien mis en images... Madonna's back guys !

     

     

    Franck Schweitzer.

    <o:p></o:p>


    2 commentaires
  •  

    Trop de news tue la news //Part 2

     

    Tout chaud dans les cartons de la période promotionnelle, la seconde réalisation de Madonna « W.E. » connaît actuellement une épopée frétillante et un bon coup de pub lors de la nuit des Golden Globes. D'abord attardons-nous un instant sur la superbe robe Acra que Madonna portait pour la soirée, digne des plus belles toilettes de Chantal Goya quand elle ganbadait dans la forêt magique un panier dans la main et une araignée dans le plafond. Ses bijoux fut de Neil Lane et ses chaussures signées de Giovanno Ross. Le détail qui tue et qui moi me réjouit, la mitaine noir en cuir à la main droite rehaussée d'un gros bracelet qui brille, histoire de faire se marrier le luxe et la luxure ; Madonna n'oublie pas qu'elle est avant tout une rock-star yyeeeaaaah et çà passe par l'accessoire indispensable qui fera toujours d'elle une rebelle anti-conformiste se faisant passer pour une bourgeoise milliardaire trainant sa patte de velours sur le tapis rouge des festivals. Madonna fut élue officieusement lors de cette soirée flonflon « personnalité la plus drôle » çà c'est sûr que ce n'est pas Elton John qui dira le contraire, lui qui quelques minutes avant la début de la cérémonie, insultait Madonna secondé par son David Furnish de mari, jurant qu'elle ne remporterait pas de « pu***n » de trophée pour la meilleure chanson originale pour la bande-son d'un film, on le vit faire une sacré grimace avec ses joues gonflées comme celles d'un hamster ; plus tard encore, histoire de bien enfoncer le couteau dans la plaie, le bear (dont j'ai oublié le nom) annonçait la madone venir pour remettre un prix « la queen of pop... Non pas toi Elton, rassied-toi ! »

     

    Quoiqu'il en soit, la B.O. du film sortira chez Interscope records en téléchargement légal, et sous la pression de la communauté des fans de la madone, une sortie physique pourrait aussi voir le jour, çà se confirme dans les heures à venir oui, oui vous avez bien lu cependant seuls 12 titres ont étés retenus, c'est déjà pas mal me direz-vous ; rendez-vous donc le 7 février prochain, d'ici là on aura bien entendu l'occasion d'en reparler. Afin que la boucle soit bouclée niveau « nouvelle technologie numérique de plateformes musicales » il se pourrait bien qu'Universal Music Group, Sony et Youtube dans la poche, la musique et l'image de Madonna trouvent leur place sur VEVO. Cette plateforme possède néanmoins un gros défaut, celui de pratiquer la censure sur les contenus dits choquants (sexe, violence...) A moins qu'ils mettent de l'eau dans leur vin ou alors que des clips tels que « erotica » et « what it feel like for a girl » ne soient pas au programme, je doute que le staff de la madone fasse des concessions et de toute manière, on s'en fiche qu'il existe ou non de compte VEVO dans l'absolu, elle n'a pas besoin de çà, avec bientôt 30 ans de carrière, M n'a plus rien à prouver.

     

    Cà tombe bien, il se trouve que son 12e opus studio, « M.D.N.A. » qui sort courant mars prochain suscite déjà le scandale ou est-ce un concours de circonstances, à vous de juger ! Il se trouve que le titre de l'album rappelle furieusement le sigle « M.D.M.A. » à une lettre près, Madonna ferait-elle l'apologie de la substance appelée ectasy ? On va attendre et fermer les yeux -non pas pour entrer en transe- mais se dire que pour une fois elle n'y est pour rien. Madonna n'a plus le droit à l'erreur, une grande dame ne jette plus sa gaine à la foule et ne joue pas non plus avec son dentier. C'est la leçon de maintien dont elle a pu bénéficier autour d'un thé et de petits gâteaux au sucre de canne lors du goûter auquel elle fut invitée début du mois chez son amie Cynthia McFadden dans l'émission « NightLine ». Très propre sur elle, pavée de bonnes intentions, Madonna faisait figure d'une Bree Van De Kamp plus vraie que nature avec sa petite robe parfaite so british, so cute ! Ces dames du beau monde parlaient chiffons autour d'un piano à queue. Toutes ces convenances me donnent envie de vomir et j'ai hâte de revoir Madonna sauter dans tout les sens chantant des insanités devant un public hystérique !

     

    Franck Schweitzer.


    votre commentaire
  • retranscription en français et de façon personnelle l'émission du 14 janvier dernier, diffusée sur la B.B.C. One

     

     

    L'émission débute avec un public en délire, l'animateur très gai, très à l'aise dans son rôle, introduit si j'ose dire, son invitée d'honneur Madonna, à l'aide de petites photos incrustées et de phrases humoristiques pleines d'ironie dont l'assistance raffole mais que de blabla, place à l'entrée sur le plateau (très intimiste l'entrée je dois dire) de Madonna qui a du mal à monter les deux marches qui la sépare du canapé rouge -inconfortable- moins dû à son grand âge qu'à ses hauts talons, et qu'une fois assise bouge de droite à gauche trouvant vraiment ce canapé inconfortable, et c'est parti ! Je dois vous prévenir qu'avec mes connaissances basique en anglais, l'interprêtation sera vague mais néanmoins personnelle.

    En gros, l'animateur visiblement fan de la chanteuse la félicite, la complimente sur sa carrière et son travail. Madonna très réceptive plaisante, fait de l'humour et crée l'échange avec le public tout acquis à sa cause. L'entretien débute autour du fait d'être sur scène, préparer un show, tenir deux heures à danser et performer devant un public en folie, Madonna évoque son plaisir toujours intact à écrire des chansons et à les faire vivre sur scène, que le plus important reste sa connexion avec son public et qu'aucun mot n'est assez fort pour décrire ce qui la transcende.

    Rapidement l'animateur revient sur la polémique autour du leak d'une des chansons de l'album, Madonna regrette qu'une personne (le fan espagnol) ait eu à faire cela « mes vrais fans n'auraient pas fait çà ! » et est soulagée qu'il soit actuellement en prison. Graham lançe une vanne à la Jean-Pierre Foucault « mais non il est dans le public » haha que c'est drôle ! Lorsqu'on lui demande si l'album a un nom, elle dit que oui sous les hourras expressifs du public déchainé qui aussitôt lançent des hypothétiques noms d'albums qui ont alimenté le web durant ces dernières semaines, Madonna marque un temps d'hésitation avant de répondre « M.D.N.A. » et le scoop de remporter aussitôt l'adhésion totale de l'auditoire.

    La madone avoue prendre le temps de sortir, avoir des ami(e)s, parle de sa filles Lourdes 14 ans.... « Ooh wait a minute, she's 15 My God ! » gros moment de bétisier télévisuel où Madonna se trompe avec l'âge de sa fille et fou rire dans la salle, ils évoquent la ligne de vêtements Material Girl et comment concilier la vie de star avec celle d'une mère de 4 enfants, ce à quoi Madonna répond qu'en ce concerne sa relation très spéciale avec sa fille, elle lui a toujours expliqué vouloir séparer le professionnel du personnel, que les moments les plus controversés de sa carrière ont leur place car ils ont étés menés via un message artistique spécifique dans un certain contexte.

    On en vient enfin au film tant attendu sur nos écrans, W.E. Qui remportera à coup sûr l'adhésion du public ou en tout cas de son public car sachant très bien vendre son produit, Madonna raconte l'histoire d'amour entre Edouard et Wallis ajouté à la transposition d'un amour impossible au XXe siècle entre deux êtres que tout sépare, à coups d'exemples de la vie quotidienne d'un foyer anglo-saxon contemporain tel que nous le connaissons, en prenant les « ladies and gentlemans » du public à témoin, qui évidemment hurlent des « yeaah » à tout-va, Madonna met en abîme le public actuel de jeunes gens actifs avec ceux interprêtés dans W.E. et sait d'ores et déjà qu'elle peut compter sur la fidélité de ses fans pour que le les salles obscures soient bondées.

    Graham lui présente ensuite un couple de fans dans le public et leur collection de poupées issues d'une période la carrière de Madonna parmi lesquelles « vogue version girlie show » ; « music » ; « express yourself version BAT »... Elle pourra même garder en cadeau l'une d'elle.

    Lorsqu'on lui pose la question concernant Lady Gaga, elle répond sereinement avoir été impressionnée, qu'elle la trouvait talentueuse, beaucoup d'humour et d'ironie dans son travail et qu'elle l'aimait beaucoup.

    Pour la dernière partie de la rencontre, viennent s'ajouter comme invités sur le canapé, le couple héros de W.E. à savoir Andrea Riseborough et James d'Arcy (vachement amaigri my god !!) entre deux politesses, le présentateur demande comment Madonna a contacté le jeune homme « chatroulette » scande-t-il ? Sur quoi Madonna répond naïvement « Chatroulette c'est quoi ? » (rires)

    Petit jeu de rôle, Graham donne des répliques aux jeunes acteurs, Andrea jouant le rôle de Madonna et James celui d'un intervieweur dont j'ai zappé le nom mais peu importe, cette première joue une Madonna plus vraie que nature avec les mêmes tics de diva égocentrique, la vraie Madonna assise juste à côté impuissante, fait tantôt la grimace « c'est pas moi çà » tantôt explose de rire, se tordant d'avant en arrière sur ce fichu canapé rouge, à s'en décoiffer le plus parfait brusching.

    Pause musicale avec Emeli Sande qui rejoindra les autres à la fin de son interprêtation pour une très courte interview. Suite à quoi deux fans assis dans un fauteuil improbable, depuis les coulisses, clôtureront l'émission avec une anecdote d'adolescent pour le premier et une poésie assez naze pour le second qui d'ailleurs se verra « éjecté » du fauteuil par Madonna herself ! Elle prend plaisir à le faire en plus la vilaine.

     

    Bref ! Une émission tout à la cause de la madone en très grande forme je dois dire, féminine, gracieuse et drôle, piquante parfois. De l'interview, des anecdotes, de la variété et le scoop à retenir, le nom du nouvel album : M.D.N.A.


    votre commentaire
  •  

    Trop de news tue la news //Part.1

     

    L'actualité autour du comeback de Madonna fuse de toutes parts et chacuns y va de son bon sentiment : rumeurs, fakes, fan-creation et vraie news, les blogs et autres tweets fleurissent comme orchidées au soleil. Un tel buzz autour de la reine était à prévoir malgré les piques ceux qui disaient l'enterrer trop vite et c'est toute la planète musicale qui va encore danser aux rythmes de la queen des queens ! Bon assez d'éloges, pénétrons en profondeur dans la dite actu à chaud :

    Madonna est récemment revenue sur le phénomène Lady Gaga qui, il faut bien le dire, ne va pas tarder à retourner dans les abysses du top 50, interviewée à son sujet, la reine de la pop minimise l'impact médiatique de sa jeune rivale, lui trouve même du talent, l'encense et la compare à elle-même à ses débuts lui reconnaissant la fougue et le charisme... En fait nous avons là l'attitude-type de quelqu'un qui a peur de se faire voler dans les plumes et qui préfère l'intelligence d'une réponse lucide et réfléchie plutôt qu'une remarque aigrie qui ne ferait que discréditer son aura. Je ne suis pas sûr que la madone d'il y a 15 ans aurait répondue avec une pareille sagesse, çà aurait plutôt été du style « c'est qui cette pétasse hystérique ? Elle a intérêt à dégager de mon chemin si elle veut pas que j'lui arrache un oeil... » et d'autres subtiles remarques du même acabit. Aaah elle est loin la belle époque, c'est le jeu ma pauvre Lucette, Madonna s'est assagie ! Mon Dieu je ne pensais pas dire çà un jour, faites que je me trompe, qu'elle nous prouve à tous le contraire comme par exemple le 5 février prochain lors du show de 15 minutes montre en main qu'elle donnera au Superbowl d'Indianapolis ; « gimme all your luvin » ; « like a prayer » ; « vogue » ; « holiday » ; « music » ; « ray of light » sont les titres évoqués ayant le plus de chance d'être chantés. Encore me direz-vous, ben oui, mis à part le dernier tube en puissance qui figurera sur le nouvel album, les autres ont tous déjà étés mille et une fois interprêtés jusqu'à saturation lors des précédentes tournées mondiales, showcases, télés et les différents 'lives caritatifs pour la planète...' Il aurait été plus judicieux d'après moi de proposer un tout nouveau tracklisting, en quelque sorte allier les nouveaux tubes et les anciens, mais d'autres anciens titres de son répertoire pouvant mettre le feu à un stade : « celebration » ; « everybody » ; « express yourself » ou encore « give it 2 me ».

    Madonna qui aurait eu les yeux plus gros que le ventre a dû notamment revoir ses blondes ambitions scéniques à la baisse, pas d'hélicoptère ni de pyrotechnies démesurées, le timing est trop limité, trop serré pour pouvoir monter et démonter la structure avant que le jeu sportif ne reprenne ses droits car si le public aura plaisir à entendre chanter la plus grande star du monde 15 minutes durant, il est là surtout pour supporter son équipe favorite faire un beau match. Cà fera plus de deux ans que Madonna n'est pas remontée sur scène mais on compte sur elle pour leur en mettre plein la vue, on l'imagine avoir repris le sport et son régime drastique, ce sera l'occasion de donner un définitif coup d'envoi à la promo 2012 « album&tournée mondiale »

     

    Franck Schweitzer.

     

    à suivre...

     

     

    News around the Madonna comeback fuse everywhere and everyone has their own good sense: rumors, fakes, fan-creation andreal news, blogs and tweets as orchids bloom in the sun. Such a buzz around the queen was to be expected despite the pikes of those who said to bury too fast and the whole music world is going to dance to the rhythms of the queen of queens! Good enoughpraise, penetrate deep into the so-called hot news:

    Madonna has recently returned to the Lady Gaga phenomenon which, it must be said, will soon to return to the depths of the top 50, interviewed about her, the queen of pop media minimizes the impact of his young rival it is very talented, incenses and comparesherself to her debut recognizing the passion and charisma ... In fact we have the attitude typical of someone who is afraid of being robbed in the feathers and who prefers the intelligence of a lucid and thoughtful response rather than a sour note which would onlydiscredit her will .

    I'm not sure of the Madonna 15 years ago would have answered with such wisdom, it would have been more like "Who is this bitchhysterical? It had better clear out of my way if it is not that I snatched a look ... "and other subtle observations of the same ilk. Aaah it is far from the good old days, Madonna has mellowed! My God I did not say that one day, do I'm wrong, it proves the opposite to allsuch as the February 5 at the show 15 minutes by my watch it will give the Superbowl of Indianapolis: "Gimme All Your luvin" "like A Prayer," "fashionable," "Holiday," "music", "Ray of Light" are the titles mentioned with the greatest chance of being sung. Yet you say, yeah, except the last tube power that appear on the new album, the others have all been summer miles and once interpreted to saturation at previous world tours, showcases, TV and different 'lives charities for the planet ...' It would have been better in my opinion to propose a new tracklisting somehow combine new and old tubes, but some old songs from his repertoire: "Celebration," "everybody," "express yourself" or still "give it 2 me."

    Madonna would have had eyes bigger than your stomach has had its sights particularly scenic downward: no helicopter or excessivepyrotechnics, timing is too small, too tight to be able to assemble and disassemble the structure before the game sports resumes its rights as if the audience will enjoy hearing them sing the biggest star in the world in 15 minutes, it is there mainly to support theirfavorite team make a good match. It'll be more than two years that Madonna is not rising on stage but relies on it to them to impress,we imagine taking over the sport and his diet drastically, it will be an opportunity to give a final kick off the promo 2012 "album &World Tour" 


    votre commentaire
  •  

    LA VIE EST BELLE

     

    La Noël consommée, les cadeaux appréciés -ou non- nous nous dirigeons doucement vers l'année 2012 qui signera le grand retour de la madone et également de tout les produits non-officiels dans les bacs, les kiosques et les médias (notamment le dvd « l'essence d'une reine ») et surtout l'évènement scénique à ne pas manquer, la tournée mondiale source de toutes les rumeurs : stades ou pas stades... Personnellement si en passant par Paris, elle ne fait que le Stade de France, çà sera sans moi sauf si je change d'avis en dernière minute, dans la limite du stock des billets disponibles.

     

    Après les Amériques, la Russie. On apprend que c'est Moscou qui se verra ouvrir la seconde salle de sport estampillée « hard candy fitness » et qu'en cas de nouveau succès, le concept s'étendra à St-Petersbourg, à l'Italie, Le Royaume-Uni, la France, l'Australie, l'Argentine, le Brésil. Pour l'heure Madonna ira visiter son nouvel investissement courant 2012 lors de sa folle campagne présidentielle promotionnelle en vue de son nouvel album qui n'a pas encore de nom et de la série de concerts qui n'a pas nom non plus d'ailleurs mais qui durerait six mois, selon les différents sites internet sur lesquels je surfe, de juin à décembre, jusqu'au 17 pour être exact, soit 4 jours avant la fin du monde. Il faudra qu'elle se dépêche si elle veut dépenser tout ses millions et se faire plaisir une dernière fois ; nous, pauvres fans que nous sommes n'auront même l'occas' d'avoir à temps le DVD du concert, on va s'exploser les tympans d'ici-là, à en croire le calendrier Maya (non, pas l'abeille !). Dans la longue liste des titres de chansons qui auraient leaké, nous n'auront pas droit à « bang bang » puisqu'il a été écarté du tracklisting pour le moment ; dommage on aurait tous fini l'année 2012 à poil pour un gang bang lors du big bang final ! Certains sites français s'y risquent même à publier intégralement le soit-disant tracklisting du nouvel album avec la durée de chaques morceaux, bétise ! A moins de 4 mois (si la sortie n'est pas repoussée) çà reste quand même peu probable que grosse fuite il y a ! Après « give me all your love » qui au passage est devenu « gimme all your luvin », et la grosse colère de Maddy et du staff Live Nation, Guy Oseary reste prudent, c'est de sa faute aussi de vouloir distiller les infos via son compte tweeter, voilà ce qui arrive lorsqu'on laisse des messages hots du style « çà arrive, Madonna est chaude, elle veut mouiller transpirer, ne tient plus en place » faudra pas s'étonner après çà, ben ouais ! C'est d'ailleurs la douloureuse expérience que connait actuellement un jeune fan espagnol de trente ans qui a été été reconnu comment l'auteur présumé du fameux leak du titre « GAYL » ; tout ces efforts pour se faire remarquer de Madonna, pour peu que sa sentence soit d'apparaitre dans son prochain clip-vidéo, on a vu pire comme peine à purger.

     

    Dans l'attente du clip, l'autre news musicale, la B.O. du film « W-E » n'est pas prévue pour le moment pour une sortie physique dans le commerce mais seulement en téléchargement... Why ?? Pourquoi ? Warum ? Por qué ? Serait-ce pour faire un pied de nez ou un boycott aux professionnels du cinéma ? Le priver de quelque chose ? Rappelons que la superbe ballade « masterpiece »... ah ben si, elle est superbe ne pourra pas concourir pour l'Oscar de « la meilleure chanson originale pour un long-métrage » car elle arriverait 1min trop tard à la fin du générique.. aaarrrgggg ptdrr çà fout la rage hein ?

     

    Album, bande originale, film, superbowl, dvd, tournée mondiale, merchandising... Décidément la vie de Madonna et de ses fans est telle un long-métrage de Capra : Belle ! Allez courage les ami(e)s plus que 354 jours à tenir, profitons-en. Bonne année 2012 à toutes et à tous !

     

    Franck Schweitzer.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique