• V magazine marques
     
    v mado, katy

    votre commentaire
  •  

    a - Copie
     

    Ce 6 mai 2013 Madonna accompagnée de Brahim, s'est rendue au MoMA (Metropolitan Museum Of Art) de New-York afin de participer au traditionnel met gala dont le thème était cette année « PUNK » et la Ciccone a plutôt joué le jeu à fond, offrant au monde un look totalement barré, destroy et provoc comme on les aimes chez elle.

    Les autres peoples présents : Beyoncé, PSY, Kim Kardashian, Katy Perry, Donatella Versace...

    L'after-party s'est déroulée à l'hôtel « the standart »

     
    c - Copie
     
    f
     
    ricc

    votre commentaire
  •  

     

    NAKED

     

    Le parfum à l'image de Madonna se décline désormais dans une couleur d'un orange profond ; on imagine quelque chose de subtil, d'onctueux et de doux à la fois... Est composé de :

    - chèvrefeuille, fleur de pêcher, néroli ( huile essentielle de la fleur de bigaradier, son odeur est caractéristique et similaire à celle de la fleur du bergamotier.)

    - orchidée vanille, fleur de cacao, muguet

    - bois de cèdre texan, bois de oud, bois de santal australien

     

     

    truth-or-dare-naked
    12-tod-naked
    cette nouvelle fragrance sera dispo en France courant décembre 2012 !

    votre commentaire
  •  
    tblue
     
    la femme blonde est symbolique de : mère, pureté, épouse, sainte, amoureuse mais aussi de superficialité, ne dit-on pas "elle fait sa blonde" lorsqu'on accuse gentiment quelqu'un d'un manque d'intelligence !
     
    Tout les coiffeurs vous le diront le fait de se décolorer les cheveux (retirer leur pigmentation naturelle) n'est pas bon du tout pour ces derniers ; une fois la déco effectuée on peut au choix reteindre pardessus une gamme impressionnante de teintes allant du blond vénitien au noir corbeaux en passant par des couleurs plus marginales telles que le rose, le vert, le bleu, le rouge... La décoloration brule le cuir chevelu, elle agit comme un acide qui "bouffe" le tissu et rend le cheveu beaucoup plus fragile, fin et vulnérable, favorisant sa chute à moyen-long terme ! Je ne veux surtout pas faire la morale à celles et ceux qui hésitent encore, qui n'en n'ont jamais fait et qui voudrait tenter le coup.
     
    Madonna sur l'ensemble de sa carrière (on ne l'appelle pas la caméléon pour rien) a vu ses cheveux se faire traiter de divers façon possible et imaginable -je ne parle même pas des permanantes ou mis en plis- mais au niveau des teintures et décolorations effectués sur ses pauvres cheveux !! Pas si pauvres que celà car je n'ai pas le souvenir qu'elle ait eu à s'en plaindre sinon elle aurait stopper net depuis longtemps, imaginez Madonna chauve un instant ??... LOL
    Rares ont donc étés les fois où la chanteuse à opté pour le blond platine (comprenez lorsque le cheveu a la couleur 'blanc') :
    "true blue" ; "papa don't preach" et "open your heart" sont les 3 clips de l'album True Blue en 1986 où Madonna opère une véritable métamorphose en se montrant au public les cheveux courts, un brushing parfait, nuque dégagée, une jeune femme qui affirme sa toison blonde "très 80's" et qui rompt totalement d'ailleurs avec ses épais sourcils noirs fouillis rappellant ses origines italiennes. L'année suivante ses cheveux ont bien poussés mais elle conserve le blond platine pour le film "who's that girl" et la tournée mondiale qui suit...
     
    Il faudra attendre de nombreuses années avant de revoir Madonna opter pour une décoloration totale de ses cheveux ou peut-être aussi une perruque/postiche, que ce soit lors d'une campagne de pub ou pour les clips de "jump" en 2005 et de "celebration" en 2009 ; il est vrai que le reste du temps on connait la chanteuse-actrice étant simplement blonde (le plus souvent "vénicien" ou "blé"). Enfin remarquons en zoomant sur les photos de ces dernières années, la madone sulfureuse ne prend plus le risque de faire ses décolorations depuis la racine, on voit toujours un centimètre ou deux de sa couleur naturelle, pas folle la guèpe !

    votre commentaire
  • Kelly & Lola are best friends ?...

     

     

    418931_10151188180695339_1383830372_n
     
    article-2200870-14EE9C3F000005DC-772_634x6041
     
    Lola ressemble a sa mère, c'est fou à quel point...

    votre commentaire
  •  

    AD
     
    blog.materialgirlcollection.com/ 
    materialgirlcollection.com/spring_2012 

    votre commentaire
  • TRUTH OR DARE by MADONNA

    trueordare
     
    TRUTH OR DARE sort le 28 mars 2012 aux U.S.A.
    et au mois de mai partout ailleurs dans le monde.
     
    parfum t o d
     
    20120414-news-madonna-truth-or-dare-macys-new-york-event-23
     
    Toujours sublime en toute circonstances, Madonna joue de sa polyvalence et s'investit dans son rôle de business-woman afin de proposer la gamme « truth or dare » incluant le parfum du même nom, en hommage à son documentaire de 1991. Elle était présente le 12 avril dernier au Macy's Herald Square à New-York dans un ensemble noir très sexy. Cet événement réunissait quelques 200 journalistes avec parfois des questions plus que limite. Madonna plutôt cool dans ses réponses a, à plusieurs reprises blagué et chantonné.

    En France ce sont les boutiques Nocibe qui auront à commercialiser la nouvelle eau de parfum de Madonna. Les trois formats sont donc de 30 ml (35€) ; 50 ml (45€) et 70 ml (59€). Comme elle le dit si bien « nous pouvons êtres trompés par ce que nous voyons, entendons mais jamais par ce que nous sentons. »

    lien NOCIBE

    Pour faire d'une pierre deux coups en parrallèle promotion de M.D.N.A., 200 packs ont étés mis en vente au lançement du parfum, réunissant notamment l'album, un t-shirt. D'autre part, un trailer a été créé en noir et blanc avec comme bande son un remix de « girl gone wild ». on y voit Madonna très sexy, entourée de son staff durant la scéance photo servant de support à cette campagne promotionnelle.

    trailer TRUTH OR DARE

     

    quelques morceaux choisis de Madonna qui nous parle de ce parfum

     

    « Je n’aime pas quand les autres crée quelque chose pour moi.../... J’ai travaillé avec beaucoup de gens pour créer des parfums, au fil des ans, j’ai été approchée par beaucoup de sociétés. »

    « J’aimerais développer des lignes et gammes de produits de beauté, mais je dois d’abord m’occuper de mes autres engagements comme ma tournée. Dans le futur, possiblement. »

    « Dans le courant de l’année prochaine. Je pense qu’il serait bon de faire un parfum pour hommes. Ma fille le pense, en tous cas. Elle veut le porter, elle aime porter les parfums pour hommes ne me demandez pas pourquoi. »

    « J’aime l’odeur du whisky ;il faudrait que nous fassions un parfum pour hommes qui sente le whisky. Je n’arrive pas à en boire, c’est trop fort, mais l’odeur est géniale, un vrai bon vieux whisky. »

     

     

    33
     
    333
     
    La collection "chaussures" fait un tabac selon Helen et le magasin Selfridges s'est vite retrouvé en rupture de stock ; les prix vont de 80 à 380€ et on y trouve même des faux cils diamantés à moins de 16€ la paire ! LOL
     
    3
     
     
    en vitrine...
     
    tod 1
    tod 2

    votre commentaire
  •  

    Lorsque son père épouse la bonne, celle-ci révèle sa nature profonde et abuse d'une éducation stricte et autoritaire pour faire plier les enfants Ciccone. Seule Madonna semble ne pas obéir aux nouvelles règles de vie et lorsque Joan vêtie ses soeurs des mêmes robes, la jeune rebelle par esprit de contradiction se fait remarquer par son paternel dans l'espoir de devenir sa petite préférée ; grandit alors en elle son désir de se faire aimer par la multitude, l'approbation du père est déjà d'ores et déjà engagée. Avant de débuter sa quète de célébrité, elle doit se démarquer de ses semblables et ceci passe par l'apparence physique et vestimentaire ; s'opère alors en la personne de la jeune Louise Véronica une métamorphose qui prendra son apogée au début de l'année 1982...

     

    A l'âge de 11 ans, le spectacle de fin d'année qui scandalise son père et la punition qui s'en suivit ne calmera pas la sauvageonne pré-adolescente bien au contraire.

    « je voulais être bonne dans un domaine et devenir quelqu'un d'important. » a-t-elle dit. Des années plus tard, au début des années 2000 elle déclarait « mon père était bourré de principes 'tu n'a pas le droit de te maquiller, d'avoir les cheveux courts, tu n'a pas le droit... Alors j'ai donné dans l'extrême ». De son éducation religieuse chez les soeurs, l'acte de soumission que les pécheurs doit constamment observer et la misogynie ambiante, en ressortira son intérêt pour les crucifix car il y a un homme sexy dessus. Son look de punkette arbore également des signes liés à la luxure et au fantasme autour du plaisir de la chair (les dentelles, la poitrine mise en valeur avec des hauts sans manches, dégagé du cou et qui laisse largement entrevoir le nombril, symboliquement ce qu'il reste de lien entre la mère et l'enfant, la Madone et le Christ). « si une centaine de nombrils étaient alignés, je saurai immédiatement reconnaître le mien. J'ai un nombril parfait et quand je mets mon doigt dedans, je sens une décharge qui part du centre de mon corps et remonte le long de ma colonne vertébrale. » Enfin, la figure paternaliste qui oblige les jeunes filles de bien se tenir en société, d'être présentable, polie, sage.... Là encore Madonna prend l'attitude exactement contraire ; elle mâche du chewing-gum la bouche grande ouverte, parle vulgairement, fait des rots, ses cheveux sont soigneusement hirsutes avec toutes sortes d'artefacts (tresses, dredlocks, rubans, tissus...) ; son maquillage est outrancier : eye-liner prononcé + ombre à paupière excessivement étalé sur l'ensemble de sa surface et dépassant sur les tempes, accentuant ainsi le regard, le contour de l'oeil charbonneux donne plus d'intensité et de profondeur.

    Il y a aussi le fameux grain de beauté naturellement plaçé au-dessus de sa bouche tantôt à droite tantôt à gauche selon l'humeur du photographe, grain de beauté que Madonna a longtemps accentué au crayon noir, mouche sensuelle comme toutes celles des femmes les plus glamour du siècle passé ; Marilyn Monroe, Cindy Crawford...

    Des bracelets, boucles d'oreilles et colliers par dizaines agrémentent ce look déjà chargé, faits de perles, de lacets, de caoutchouc.

    Enfin les ongles : teints d'orange, de jaune et de vert, des couleurs toujours dans l'esprit flashy !

     

    aris16
    Ce total-look, pionnier du genre mélange styles et influences diverses. Madonna aura donc lancé une tendance malgré elle avant de se rendre compte qu'elle peut faire de l'argent avec et utiliser son flair comme support marketing à chacunes de ses apparitions. C'est certaiement la première fois -mise à part Michaël Jackson- où un artiste au-delà du potentiel artistique donne de l'importance à son apparence pour en faire une carte de visite dont tout le monde va parler tel l'accessoire promotionnel à un film, un album, un concert. Cà a d'ailleurs joué des tours à la chanteuse, qui ne souvient pas du nombre de fois où on évoquera sa nouvelle coupe de cheveux au détriment de son univers musical. Pourra-t-on affirmer que si Madonna n'avait jamais eu un look aussi excentrique et avant-gardiste, ses disques ne se seraient pas vendus ou pire qu'elle n'aurait jamais fait carrière tout simplement ? Est-ce-qu'une autre chanteuse de l'époque aurait pu s'approprier « holiday » ou « like a virgin » ? plus simplement, Madonna serait-elle devenue Madonna ?

     

     

    Franck Schweitzer.


    votre commentaire
  •  

    material-girl-birthday-1-001

    votre commentaire
  •  

    6. le jeans une matière sur trente ans

    Créateurs : Levi STRAUSS & Jacob Davis

    Brevet déposé en Mai 1873

     

    Porté à l'origine par les mecs sur les chantiers ou les bûcherons dans la forêt vierge, le jeans (« tissu » étymologiquement) est rapidement devenu le symbole emblématique des Etats-Unis d'Amérique et s'est vu décliné et exporter dans le monde, tout continents et toutes couches sociales confondues, évidemment on ne porte pas du denim à 10€ les deux dans les endroits branchés des plus grandes capitales, mais plutôt du Lee Cooper ou du Dolce&Gabbana. Populaire au sein des bandes de mauvais garçons dans les années 60, synonyme de marginalité et de délinquance, le jeans a longtemps été interdit dans les établissements scolaires sous peine de sanctions et de renvois. Heureusement, les mentalitées ont évolués dans les années 70 le mouvement hippie s'est quasiment approprié le tissu en y ajoutant des fleurs brodées ou encore la tendance pattes d'éléphants à la période disco/funky ; c'est surtout dans les années 80 et 90 que le jeans est définitivement entré dans les foyers et les portes-monnaie, il est partout : au cinéma (les acteurs et -trices les plus connus ont portés du jeans), à la télé (on se souvient des pubs sexy où les modèles enfilent ou au contraire retirent leur jeans -cf. Nick Kamen-) dans les catalogues de mode où ne pas en porter était la honte, comme quoi !

     

    D'aussi loin qu'on s'en souvienne, Madonna porte le jeans -bah oui elle n'a pas toujours posée à poil sur les photos, elle enfile des fringues parfois !- pour la première fois significativement dans le clip-vidéo Papa don't preach, le vêtement lui va comme un gant, la main dans la poche, la démarche assurée, un t-shirt à rayures bleu et blanc et un blouson de cuir noir sur l'épaule, la star s'est métamorphosée en ado un peu garçon manqué, amoureuse et rebelle. Ce jeans-là est le symbole pour la jeune femme de 28 ans (en 1986) d'un changement radical de look et de style, rompt définitivement avec les crucifix à outrance, la dentelle et le vernis à ongles orange de la période 82-85.

    En 1989 Madonna pousse le vice jusqu'à mettre en photo « qu'une partie» de son jeans en gros plan, vous savez, la partie du nombril jusqu'à la naissance du bassin ?! Ce n'est pas parce qu'elle a signé avec Denim non, c'est plus par désir de provoc' et d'antagonisme ; l'imagerie d'une bondieuserie fermée et réactionnaire qui côtoie la jeunesse insolente d'un tissu dans l'air du temps et furieusement contemporain.

    Pour l'album « Music » le jeans devient un costume à part entière, starifié depuis l'époque des cowboys et des indiens (Amériques toujours) Madonna en parfaite cowgirl, stretson, veste à lanières et queue de lapin à la ceinture fait du rodéo avec une aisance déconcertante en poussant des iiiiiiihhaa à la volée, secondée par ses danseurs tous-plus-moulés les uns que les autres ; l'année suivante lors de son grand retour sur scène, elle lançera la mode trashy largement suivi dans le monde entier par le grand public, du jeans volontairement passé, javélisé, troué de partout, le tout pour 70€ l'objet messieurs-dames, on en deviendrait presque des artisants à remettre au goût du jour nos vieux Lee Cooper sortis des placards, à l'aide de pierre ponce et de coups de ciseaux dans la couture. Tout le monde peut faire désormais son futal-maison, un peu d'imagination et une centaine d'euros d'économisés « des trous pleins les manches, les pauvre c'est tendance » comme dirait Patrick Sébastien.

    Toujours dans la seconde partie des années 2000, Madonna arbore très souvent le jeans lorsqu'elle est en déplacement seule ou en famille, lunettes de soleil sur le nez, chapeau visée sur la tête, petit foulard et grosse veste en cuir noire et de couleur en fait un look là encore, tendance, passe-partout et ce qui est bien c'est qu'avec le jeans, tout est coordonné, intemporel et inter-générationnel.

     

    Son confort et sa résistance à tout font de lui un fut à l'épreuve du temps qui permet de résister aux mode, de s'y adapter ou au contraire s'y réinventer. Ceux qui disent « ton jeans est démodé » ont tords, un jeans ne l'est jamais, il revoit ses tons et sa coupe selon l'époque, la décennie, tel un cycle aujourd'hui on retrouve avec plaisir le style destroy et délavé ou encore les jeans avec pattes d'éph ; ici et là s'agrémente des coutures ou des ajouts de perles, on retire, on rajoute. Les plus jeunes d'entre nous n'étaient pas nés dans les années 70 ou 80 ils n'ont donc aucune idée de ce que peux représenter ce bout de tissu bleu qu'eux mêmes traînent sur leurs insolentes cuisses galbées.

    On peut par ailleurs se demander s'il y a un âge où il est préférable de ne plus porter le jeans ! Madonna au début de cette période estivale 2011 arborait un jeans custumisé de partout, peut-être to much pour elle, sa fille Lourdes égérie et instigatrice du la ligne Material Girl chez Macy's porte mieux la matière évidemment. Jusqu'à quand Madonna pourra-elle porter ce type de pantalon sans qu'elle paraisse totalement ringarde dedans ? Est-elle prête à passer la main, du moins au niveau vestimentaire ?!

     
     
     
    le jeans
     
    Franck Schweitzer

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique