•  

    logo workshop

    Attachée de presse : Liz ROSENBERG

    Manager : Guy OSEARY

    Producteur du show :LIVE NATION

     

           Direction artistique               Producteur délégué                       Architecte

            Michel LAPRISE                       Jamie KING                          Mark FISHER

     

    Costumes : Arianne PHILLIPS, J-P GAULTIER & Riccardo TISCI

     

    Je le présenterai davantage comme un mini-reportage de 20min que comme un documentaire sur les coulisses d'une tournée mondiale : « In bed... » et « I'm gonna tell you... » sont des documentaires, et quels documentaires ! « Workshop » littéralement 'atelier de travail' montre l'entrainement et l'interview des danseuses, danseurs et acrobates disons-le parce que pour effectuer de telles figures au sol et en l'air (.../...) tout ces jeunes gens pleins d'entrains sont de véritables performers talentueux que Madonna nous a déniché, on voit la star affublée de lunettes dans ce reportage et attentive à tout ce qui se passe devant elle, donnant quelquefois des petites indications. Tous ne tarissent pas d'éloges pour celle qui a changé leur vie et donner un vrai souffle à leur carrière ; lorsqu'on a « performer pour Madonna » d'inscrit sur son curriculum, toutes les portes nous sont ouvertes ad vitam eternam.

    Plutôt que de décrire bêtement images par images ce qu'on y voit, j'ai voulu faire dans ce sujet un parcours, un espèce de descriptif poétisant sur les différents corps métiers cités, en usant de la symbolique mais aussi offrir aux lecteurs que vous êtes, que nous sommes une approche plus philosophiquement tordue et tirée par les poils du caillou -qu'il me reste- dixit et que vous ne verrez jamais nulle part ailleurs sur la blogosphère madonesque. AMEN

    Voy a presentar más de un mini-documental en el marco de una gira mundial, "Taller" muestra la formación y bailarines de entrevista, bailarines, lleno de todos estos jóvenes se va realmente muy talentosos artistas como Madonna hemos desenterrado. Todas son palabras de elogio para el que ha cambiado su vida y dar vida real a sus carreras, cuando se registró con el plan de estudios aquí, todas las puertas están abiertas para nosotros.

     

    on tour workshop-01
    we are family
    scan from facebook (c) all rights reserved

    De ces performers, toutes leurs différences s'allièrent pour ne faire qu'un, chacun leur style et tous animés par la même soif de danser, d'évoluer sur scène ; mourir c'est renaître et ce, sous toutes ses formes. L'homme-danseur doit savoir se tortiller au sol, voltiger dans les airs et savoir retomber sur ses talons aiguilles. Il n'est pas évident de marcher sur ces « hauts talents » pour une femme, il ne l'est encore moins de danser dessus pour un homme. Ils veulent la parité totale, ils l'ont et en attendant que le sociétal l'adopte, c'est au sein de la grande famille du spectacle que toutes ces fantaisies d'avant-garde peuvent êtres expérimentées et vivre. Gaultier doit être derrière tout çà. On peut espérer qu'une nouvelle tendance s'opère : Depuis plus de 20 ans, le couturier a réussi à casser la barrière du masculin-féminin en mettant des robes aux hommes, l'ego en a-t-il souffert ? Aujourd'hui ce sont les chevilles qui craquent !

    Breakdance, slackline (entendez fil souple) et jeux de cirque sont encore de la fête sur cette tournée. Avec un peu d'entrainement je dois pouvoir le faire moi aussi, çà n'a pas l'air si compliqué que cela wesh cousin, j'ai grandi en téci, on est tous passé par là sur le bitume, sans la fortune !

    La curiosité de cette foire aux monstres est sans aucun doute l'homme-contortionniste, approchez approchez et voyez comment ils triturent leurs bras par derrière le dos et la tête, beurk il me vient la chair de poule et les poils qui se dressent, je ne peux pas regarder çà me dégoûte et me fais halluciner, mais qu'est-ce donc cela ? Comment dites-vous docteur : une hyperlaxie est une élasticité excessive de certains muscles, tissus ou articulations. Elle serait d'origine héréditaire, parfois accidentelle mais demande surtout énormément de travail de souplesse et d'entrainement physique et psychologique depuis l'enfance. On est contortionniste, on ne le devient pas, c'est une capacité naturelle dont il faut dompter les douleurs et les luxations pour parvenir au résultat final.

     

    Cada uno de ellos tiene su estilo y todos son impulsados ​​por el mismo deseo de bailar, de moverse en el escenario , y el morir es renacer esto, en todas sus formas . El bailarín del hombre debe ser capaz de mover la tierra , flotando en el aire y caer sobre sus talones. No es fácil llegar a pie al igual que para una mujer , es mucho menos bailar con la de un hombre. Es dentro de la familia de la serie que todos estos vanguardistas pueden los seres de fantasía experimentaron Gaultier debe estar detrás de todo eso. Jajaja Esperemos una nueva tendencia se produce : Desde hace más de 20 años, el diseñador ha conseguido romper la barrera de los hombres y mujeres , haciendo vestidos para hombres , el ego ha sufrido él ? Hoy en día es que los tobillos de crack !
    Breakdance, slackline y juegos circenses siguen siendo el partido en esta gira. La curiosidad de este circo es , sin duda, el hombre contorsionista , enfoque enfoque y ver cómo rechinan los brazos detrás de la espalda y la cabeza , que asco que me acaba de piel de gallina y los pelos que sobresalen , que no se puede ver aquí me da asco y me hace alucinar , pero ¿qué es eso? ¿Cómo se dice médico, un hyperlaxie es excesiva elasticidad de los músculos, los tejidos y las articulaciones. Sería hereditaria , a veces accidental sino que también requiere una gran cantidad de flexibilidad en el trabajo y el entrenamiento físico y psicológico desde la infancia. Nos contorsionista , que no se convierta , es una habilidad natural que debe someter el dolor y la dislocación para lograr el resultado final.

    « you are great, thank you ! »

     

    on tour

     

    Il y a aussi ce trio qui colle aux basques de M depuis quelques mois, les Kalakan : Jamixel Bereau, Thierry Biscary et Xan Errotabehere charment la patronne en jouant des percussions et des coeurs ; il y a tout ce monde fantastique, cette grande famille autour des Ciccone/Ritchie/Leon. Le credo de ces formidables danseurs se résument en une phrase : si tu te lèves le matin avec dans la tête l'envie de danser et d'en faire ton métier alors tu es définitivement fait pour çà. Alors merci, merci Madonna de nous avoir fait connaître cette merveilleuse aventure qu'est la scène et le public tapie en deçà. Merci Madonna de m'avoir engagée, tu es la plus humaine, la plus compréhensive personne qui m'aie été donné de rencontrer, ne t'arrêtes jamais. Please don't tell me to stop mother fucker !

    Había todo este mundo de fantasía, la familia alrededor de Ciccone / Ritchie / Leon. El credo de los grandes bailarines se puede resumir en una frase: Si usted se despierta por la mañana con la cabeza quieren bailar y hacer su trabajo, entonces usted está definitivamente hecho para eso. Así que gracias, gracias Madonna por informarnos acerca de esta maravillosa aventura del escenario y el público que está al acecho debajo. Madonna gracias por haberme comprometido, usted es el más humano, más persona comprensiva que me han dado para hacer frente, no te detengas.

    Franck Schweitzer

     


    votre commentaire
  • mwt-nrj
     
    L'ITINERAIRE DU MADONNA WORLD TOUR 2012
    monde
     
     

    schéma de la scène

     

    pit-stage
     

     

    stained glass gargoyles

     

    Adrien Galo
    kupono aweau
    chaz buzan
    Sheik mondesir

     

    TRACKLISTING

    "The Prayer Overture" (choeurs : Kalakan)

    "Girl Gone Wild" (avec des extraits de "Material Girl" et "Give It 2 Me")

    "Revolver"

    "Gang Bang"

    "Papa Don't Preach"

    "Hung Up" 

    "I Don't Give A"

                 "Best Friend" / Heartbeat (remix - interlude)

    "Express Yourself" / "Born This Way" / "She's Not Me"

    "Give Me All Your Luvin''

    "Turning Up The Hits / "Turn Up the Radio"

    "Open Your Heart

    "Masterpiece"

                 "Justify My Love" (remix - interlude)

    "Vogue"

    "Candy Shop"

    "Human Nature"

    "Like a Virgin"

                 ''Nobody Knows Me" (remix - interlude)

    "I'm Addicted"

    "I'm A Sinner / "Cyber-Raga" medley

    "Like a Prayer"

    "Celebration"

    En bref, je trouve la setlist parfaitement aérée, équilibrée et logique pour un retour sur scène qui se veut en fanfare, alors que beaucoup de ses rivales la voyaient morte ou dépassée, Madonna semble réussir un tour de force avec au vu des premières photos et vidéos : Un show digne de ce nom, juste ce qu'il faut de backdrops et de pyrotechnie et le retour de vrais costumes à thèmes, d'une mise en scène, d'un scénario, de chorégraphies.

     

    20120530-news-madonna-mdna-tourbook-front
     
    Nef_4
     
    1
    2
    3
     
    Yo digo francamente, me gustó el vestuario turística moderadamente Sticky & Sweet y se combinan Confessions Tour. Con esto gira, volvemos a descubrir no sólo la marca Jean-Paul Gaultier, sino también un interés real para la etapa traje de Madonna: el color y el tema. Hay una ruptura real entre cada diapositiva de la serie y sus interludios, para que el traje le da una dimensión increíble de las canciones interpretadas.
    I say honestly, I enjoyed the costumes moderately Sticky & Sweet Tour and Confessions Tour combined. With this tour it, we rediscover not only the brand Jean-Paul Gaultier but also a real interest for Madonna's stage costume: color and theme. There is a real break between each slide of the show and its interludes so that the costume gives an incredible size to the songs performed.
     
    20120804-pictures-madonna-mdna-tour-moment-factory-stage-02
    20120804-pictures-madonna-mdna-tour-moment-factory-stage-03
    615483_483475001680352_1752378228_o
    471200_483475118347007_1459284803_o
    339305_483475085013677_1078589819_o
    616237_483474025013783_95357731_o
    337217_483474048347114_1148230651_o
    616244_483474235013762_1761761478_o
    338517_483474501680402_1279622965_o
    202509_483474451680407_1056395221_o
    221528_483473778347141_314259559_o
    615462_483474125013773_1909330344_o
    202228_483476008346918_1328548970_o
     
    20120912-pictures-madonna-mdna-tour-sketches-renderings-01
    20120912-pictures-madonna-mdna-tour-sketches-renderings-03
     

    Quand Madonna raconte Madonna

    « Mon spectacle est un voyage, le voyage d’une âme des ténèbres vers la lumière : Il y a une partie théâtre musical cinématographique, une partie spectacle et parfois une performance d’art intimiste. Mais pardessus tout c’est un voyage des ténèbres vers la lumière, de la colère vers l’amour, du chaos vers l’ordre. C’est vrai qu’il y a beaucoup de violence au début du spectacle et parfois l’utilisation de fausses armes mais ils sont utilisés en tant que métaphores. Je ne tolère ni la violence ni l’utilisation d’armes, au contraire ils sont les symboles de vouloir paraître fort et désireux de trouver un moyen d’arrêter des sentiments que je trouve blessants ou dommageables. Dans mon cas c’est vouloir arrêter les mensonges et l’hypocrisie de l’église, l’intolérance de nombreuses cultures et sociétés étroites d’esprit que j’ai connues dans ma vie et dans certains cas la douleur que j’ai ressentie d’avoir le cœur brisé. Au fur et à mesure que nous suivons le voyage de mon histoire, le public peut voir assez clairement ce que je vois.

    Que l’ennemi est à l’intérieur et que la seule manière de survivre à la déception, la désapprobation, le jugement, les peines de coeur, la jalousie, l’envie et la haine c’est avec l’Amour – non avec la vengeance, non avec les armes et la violence. Malgré tout le chaos et les ténèbres et l’intolérance que nous semblons rencontrer de plus en plus dans le monde, nous ne pouvons pas laisser notre colère ou notre amertume nous engloutir. Nous en venons à comprendre qu’il y a un amour inné et pur à l’intérieur de chacun d’entre nous et nous devons trouver un moyen de l’exploiter et nous ne pouvons pas le faire en étant victimes ou en blamant ou pointant du doigt les autres.

    Mais en reconnaissant que l’ennemi est à l’intérieur et quand on ce réconcilie avec ça, qu’on accepte ça et qu’on lutte pour se changer soi-même, alors nous sommes à même de changer le monde sans blesser quiconque et nous pouvons inspirer les autres à faire de même. Quand vous regardez un film il y a habituellement les gentils et les méchants pour aider à illustrer cela, Parfois je joue les deux. J’aime agir sur ce voyage : Aucun de nous n’est parfait et nous devons tous continuer notre propre voyage de connaissance de soi. Je sais que les gens peuvent s’y identifier. C’est très important pour moi en tant qu’artiste que mon spectacle ne soit pas sorti de son contexte. Il doit être regardé avec un coeur ouvert du début jusqu’à la fin. Je suis sûre que s’il est vu de cette façon, le spectateur repartira en se sentant inspiré, Revigoré et voudra faire du monde un endroit meilleur. Et cela bien sûr fut toujours mon intention. »

    Première traduction faite par le site © madonnarama

     

    Except for this poster, there will be no more exclusive of Xpress Your Zest

     

    20130509-pictures-madonna-mdna-tour-epix-poster-hq
    wait for the DVD

    votre commentaire
  • film-documentaire tourné courant 1990 / U.S.A.
    Les extraits live proviennent du Palais Omnisports de Paris-Bercy, filmés le 06/07/1990
     
    :kiss
    the most moving
     
     
    "si jamais vous m'entendez dire un jour que je ne referai plus jamais de tournée... Ne me croyez pas !" Madonna.
     
    videos of backstage backstage
     
     
    look in any order, the truth is in front of your eyes !
     
     
    the dancers past and now !
     
     
    erratum : ci-dessus "truth or dare" et non pas "true or dare"
     
     
    Alek Keshishian, the guy !
     
     
    Producteurs : Tim Clawson, Steve Golin, Lisa Hollingshead, Madonna, Daniel Radford, Jay Roewe, Sigurjon Sighvatsson
     
     
    Le poème sur les pets :
     Le pet est une flatulence qui émane de la panse,

    vous traverse le futal et éclate comme une balle,

    Péter n'est pas un embarras

    car cela vous comble l'anus,

    L'hiver il réchauffe les draps

    et sert à asphyxier les puces.

     

     cliches the hottest

     

     
     
    SCENE BY SCENE
     la fatigue de la tournée et les separations du staff anticipée

    l'arrivée au Japon

    la sono déconne sur les répèts de Papa don't preach

    Nikki se fait coiffer

    Madonna se maquille et explique le concept de la sonde a Oliver

    scéance de relaxation

    la saison des pluies au Japon

    EXPRESS YOURSELF LIVE

    dans l'avion, distribution de chapelets

    la maman du danseur Carlton est présentée à Madonna

    dans les loges, distribution de t-shirts et danse improvisée avec la troupe

    retrouvailles entre Oliver et son père après plusieurs années

    OH FATHER LIVE

    Madonna téléphone à son père pour inviter la famille à ses concerts

    problèmes techniques durant KEEP IT TOGETHER

    retouches maquillage et discussion avec Freddy

    rencontre avec le showbiz ; scène avec Kévin Costner

    sortie avec Warren Beatty

    la police est présente à Toronto et veut embarquer la star suite à des plaintes pour attentat à la pudeur

    LIKE A VIRGIN LIVE

    reportage tv à propos des dites plaintes

    répétitions, Madonna fête l'anniversaire de son père sur scène, poème sur les pets

    Madonna retrouve son amie d'enfance Moira

    Madonna visite la tombe de sa mère

    LIKE A PRAYER LIVE (extrait)

    le médecin examine la gorge de Madonna, Donna passe à la radio, les danseurs participent à la gay pride, la coiffeuse se fait violer en boite de nuit, les danseurs charrient l'un des leurs

    HOLIDAY LIVE

    escale à Paris, shopping chez Chanel

    Madonna lis un poème pour l'anniversaire de son assistante Melissa

    LIVE TO TELL LIVE + déclaration à la presse

    rencontre avec Sandra Benhard et Antonio Banderas

    les fans hurlent sous les fenêtres + VOGUE LIVE

    action ou vérité

    discussions entre Madonna, Donna et Nikki

    au lit avec tout les danseurs et choristes (calins, plaisanteries)

    KEEP IT TOGETHER + adieux

     

     guest-stars except staff & families

    Pedro ALMODOVAR

    Antonio BANDERAS

    Warren BEATTY

    Sandra BENHARD

    Kévin COSTNER

    Matt DILLON

    Olivia NEWTON-JOHN

    Jean-Paul GAULTIER

    Al PACINO

    Lionel RITCHIE

    Alan WILDER

     

    20 ans après... Ce que pense la presse :

     

    « ...Au plus près de ce sacré bout de femme, narcissique assumée, vraie perfectionniste, provocante et boy-scout, le cœur sur la main et la main sur le pubis. Il y a presque vingt ans, ce film prouvait déjà que Madonna était increvable, faite pour durer, et nous étonner encore et encore. » TELERAMA

     

    « ...Elle incarne alors «l’époque» et une vision esthétique de la déviance, des adeptes des pratiques S&M, des clubbeurs. Louise Ciccone est devenue Madonna, ce monstre pop à sang-froid, control freak. Ce personnage est visible dans le documentaire In Bed With Madonna, tourné en 1991 par Alek Keshishian sur sa tournée Blond Ambition Tour. On y voit la jeune femme avec ses danseurs, ses choristes, mi-dictateur, mi-girl next door. Elle vit alors avec Warren Beatty qui, dans le film, semble perdu face à cette surexposition, presque plus caricaturale que tout ce que le bellâtre connut à Hollywood. Dans une interview, Madonna déclara un jour : «Je suis dure, je suis ambitieuse, je sais exactement ce que je veux. Si ça fait de moi une salope, okay.» Bitch ultime donc, mais bitch dans l’air du temps. Capable d’incarner à elle toute seule la complexité de l’époque : pornochoc quand il faut l’être, mère de famille ou accro au sport. Et toujours capable de renverser l’image que l’on avait d’elle. » LIBERATION

     

     

    « ...Ainsi, on pénètre dans l’intimité de cette diva qui, à l’époque, était numéro une incontestée dans les charts. Le documentaire n’utilise aucune voix-off pour expliquer ou narrer le propos. Les réactions de l’artiste et de sa troupe sont les seuls fils conducteurs. On voit alors la plus grande star du monde entier affronter les épreuves une par une. Les quolibets de la presse people, le puritanisme canadien, les menaces du Vatican, une tournée physiquement et mentalement harassante,… on découvre alors petit à petit l’humanité de cette vedette que certains considéraient comme une déesse. On se rend compte de la pression qu’elle a à affronter et de tout ce que son personnage ultra provocant évoque peut lui susciter comme soucis. « In Bed With Madonna » s’avère finalement être un documentaire d’une simplicité flagrante pour une star à la notoriété internationale. Il est parfaitement efficace mais sera tout de même à réserver aux fans de la Madone. Les autres risquent de n’y trouver aucun intérêt. » ECRAN LARGE


    votre commentaire