• Madame X TOUR - cast and crew

    Madame X TOUR - cast and crew

    Le Tour-Book s'ouvre sur une pensée de James Baldwin, écrivain et poète mort en 1987 : « L'art est là pour prouver que toute sécurité est illusion. Le crime dont vous découvrez être coupable, ce n'est pas que vous le sachiez qui est terrible, mais que les autres se rendent compte que vous ne puissiez pas le supporter de le voir. Tout le monde le sait mais personne ne veut l'affronter. Ce qui est important, ce qui vous anime et vous tourmente, c'est que vous devez trouver un moyen de l'utiliser pour vous connecter avec tous les autres vivants. les artistes sont là pour troubler la paix ! »

     

     

    les cheveux bruns courts ou blonds longs, Madonna apparaît au fil des pages tour à tour professeur de chacha, la guitare ou l'accordéon entre les mains, dans le même esprit visuel que ses clips et l'ensemble de l'univers de son dernier album. L'occasion d'y consacrer aussi 2 pleines pages aux 50 ans du Stonewall et du 30e anniversaire de l'album Like a Prayer. Sans trop en dévoiler, on voit enfin Madame X taper à la machine à écrire, en coulisses maquillage ou encore arborant des dizaines d'accessoires et de bijoux bling-bling.

    Les deux dernières pages sont les plus ludiques, pour tout les gamins créatifs que nous sommes !

    Madame X TOUR - cast and crew

    Madame X TOUR - cast and crew

    Enfin, 4 cartes postales aux messages plutôt "positive-attitude' viennent conclure ce Tourbook, sagement rangées dans leur enveloppe rouge !

    Madame X TOUR - cast and crew

     

    .. Et petite création fantaisiste perso >>

    Madame X TOUR - cast and crew

    Madame X TOUR - cast and crew

    Madame X TOUR - cast and crew

    to be continued...


    votre commentaire
  •  

    Je suis Madame X, assis devant ma machine à écrire de marque la Corona (n'y voyez aucun signe), je tape mes pensées au gré du temps qui passe et des jours qui s'écoulent depuis le début de cette année. Il était temps pour moi de mettre tout cela sur papier.

     

    De cette fin de tournée en demi-teinte, j'en retiens un peu de frustration avec plusieurs concerts annulés, d'abord à cause de ce genou qui me faisait souffrir, mais comme je le disais je me devais de finir cette putain de tournée quoi qu'il m'en coûte malgré la douleur parfois vive, enfin dans les derniers jours, avec les mesures de confinement dûes à la crise sanitaire. J'ai bien sûr voulu faire la maline en déclarant être Wonder Woman et avoir développé des anticorps, mais que les fans se rassurent, je vais bien, je suis invincible ! Fuck Covid ! Je ne pouvais cependant pas rester inactive face à cette pandémie, j'ai donc décidé de faire en sorte que les prisons bénéficient d'un stock jamais suffisant bien sûr- de masques -plus de 100 000- mais la générosité de Madame X ne s'arrêtant pas là, 1 million de dollar va permettre au corps médical à trouver un vaccin dans les meilleurs délais.

     

    Si j'ai chopé cette saloperie, c'était probablement dans un établissement réputé « maison de plaisirs » sur les bords de Seine. Ne vous méprenez pas, La sado-maso Dita n'est pas de retour avec son fouet, maison de plaisirs gustatifs s'entend : Cet ancien hôtel particulier a su garder son charme d'antan ; le dépaysement est total, on se croirait revenu à la moitié du 19e siècle où Victor Hugo et George Sand cotoyaient Zola, Baudelaire... Le tout-Paris de l'époque s'y retrouvaient pour festoyer, boire et rire autour de pépés, de fumées d'alcools et de tabac. Ca n'a pas tellement changé ; je crois que c'est mon génie de manager qui a trouvé cette adresse il sait comment marier les plaisirs et la logique qui est la mienne de out accorder jusqu'au bout ; le cabaret et le théatre, ya que ça de vrai !

     

    Plus récemment je me trouvait parmi la foule non pas à faire les bises beurk quelle horreur ! Mais à là lors de la manifestation « black lives matter » à Londres. J'ai reçu beaucoup de soutien de toutes parts mais aussi pas mal de critiques me disant irresponsable quant au risque sanitaire (l'idée de fouler le pavé entourée d'une masse importante de personnes) mais je m'en fous ! Rien ne compte plus pour moi à ce moment, d'être présente pour défendre les droits du peuple noir. Bis repetita avec mon Dark Ballet, là encore irnoie ou coïncidence j'ai malheureusement été visionnaire quant à mon combat pour la liberté des peuples et des minorités visibles de par le monde.

     

    « ...God is on my side and I'll be fine

    I am not afraid 'cause I have faith in him

    You can cut my hair and throw me in a jail cell

    Say that I'm a witch and burn me at the stake

    It's all a big mistake. Don't you know to doubt him is a sin?... »

     

    Comme si ca ne suffisait pas le monde est remplie d'intolérants et de haineux ; lorsque David danse au son de Michael Jackson icône absolu... après moi of course ! Et il s'en prend plein la tête ! Eh les gars vos gueules OK c'est mon fils et c'est un gosse qui s'exprime comme il en a envie, c'est sa façon de ire non au racisme et alors ? Quel est le problème ? Vous vous trompez de victime, dirigez votre colère envers les bonnes personnes et agissez en conséquence, avec amour et respect.

     

    C'est ma prière !

     

    Je suis...

     

    Madame X... Et ceci est mon journal !


    votre commentaire
  • Victime de violences policière


    votre commentaire
  • Mark BLUM

     

    Mark Blum était un comédien et un acteur américain qui a trouvé le succès avec son rôle de Gary Glass dans le film Desperately Seeking Susan en 1985 aux côtés de Madonna, succès qui l'a suivi l'année suivante dans Crocodile Dundee.

     

    Originaire d'une famille juive dans le New Jersey, ses parents travaillaient dans le secteur des assurances. Il est diplômé de Columbia High School en 1968, a poursuivi ses études à l'Université de Pennsylvanie et a été intronisé en 2012.

    Il aura tourné dans 25 longs-métrages et apparu dans une quarantaine de séries TV (NYPD Blue, Frasier, Fringe, the Sopranos ou encore Mozart in the jungle...)

     

    Blum était marié à l'actrice Janet Zarish et était membre actif de la Screen Actors Guild. Le 25 mars 2020, il succombe à l'âge de 69 ans de complications respiratoires associées au COVID-19.

    Mark BLUM


    votre commentaire
  • BONNE ANNEE 2020 à VOUS TOUS !  

     

    Cicconement vôtre !

     

    E-BOY


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires