• TETU -mai 2019

     

    Madonna nous offre son unique interview à la France au travers de ce magazine spécialisé lgbt, dans la lignée de ses combats et des dernières prestations (son award à la cérémonie des Glaad, le discours du Stonewall Inn en décembre dernier, etc) Dans ce numéro à la double couverture (la seconde avec Antoine Griezmann en cover boy) je vous propose une synthèse très... synthétique de l'interview de la reine de la pop :

     

    > Elle se dit effrayée par les choses horribles qui ont lieues dans le monde mais reste optimiste quant à l'avenir. Ce nouvel album est le plus politique depuis American Life (2003) mais elle le voulait plus subversif aussi !

     

    > Elle n'accepte pas d'être enfermée dans aucunes cases que ce soit ; c'est une citoyenne du monde connectée à chaque être humain.

     

    > Beaucoup d'influences de sa vie au Portugal évidemment dans « Madame X » mais pas seulement ! Quand on lui pose des questions concernant ses différentes rencontres, notamment Maluma, elle répond « je suis fan de tout ceux avec qui je collabore »

     

    > Enfin, pour ce qui est de son rapport à la France (JP Gaultier, Mirwais...) elle nous trouve très créatifs, intelligents et on sait lui tenir tête ! LOL

    -----------------------

    Petite anecdote : Lorsque j'ai acheté ce magazine au rayon presse d'un supermarché, il en restait / il y en avait 2 exemplaires (un avec Griezmann en couv' et celui-ci) mais un homme le lisait déjà ; il se tenait debout devant le rayon, honteusement, à tourner les pages frénétiquement ; j'espérais juste qu'il le repose et si possible que les pages n'aient pas de cornes ...   :D


    votre commentaire
  • nouveau wallpaper - Mai 2019


    votre commentaire
  •  

    « elle chante faux depuis 1984 » ; « on est nombreux à avoir les oreilles qui saignent » tels sont les commentaires peu élogieux qu'on peut lire sur twitter à l'endroit de la reine de la pop. Madonna a effectivement chanté faux durant sa prestation de l'Eurovision mais ya vraiment pas de quoi fouetter un chat. Tout ses fans savent depuis longtemps qu'elle n'a ni le coffre ni la justesse vocale de Céline Dion malgré le fait qu'elle soient petites-petites-petites (fillote?) cousines, mais si on aime Madonna ce n'est pas pour ce qui sort de sa bouche (plutôt ce qui y rentre). Les médias traditionnels s'en sont donné à cœur joie eux aussi les bougres, en reprenant à leur compte ce qui traîne dans les poubelles d'Internet (je suis sûr que la moitié d'entre-eux ne l'ont pas vu chanter)

     

    Le journal la dépêche note que la vidéo de la prestation d'origine n'est plus disponible sur le web et que Madonna n'assume pas ses fausses notes. Il est vrai que son interprêtation de « like a prayer » était loin d'être la meilleure qu'elle est faite, mais maintenant c'est devenu tendance de taper sur Madonna car on ne supporte plus ni son âge, ni sa longévité, ni son audace à toujours proposer des trucs intéressants du point de vue créatif. RTL a titrée « Madonna a fait pleuvoir les fausses notes » mais est allé plus loin ; la station de radio est allé jusqu'à faire un comparatif de la version « chantée faux » avec la version autotunée. Si LCI donne le gentil sobriquet de « petite coquine » à Madonna, BFM est beaucoup plus cassant en parlant de « prestation calamiteuse ». pour le journal gratuit 20minutes c'est moins l'utilisation d'un logiciel qu'ils pointent que la sortie politisée de la chanteuse ; selon eux ce fut « une erreur de vouloir mélanger la politique à un événement culturel. » deux danseurs se tenant la main, arborent au dos de leur costume les drapeaux israélien et palestinien, le symbole est très fort même s'il ne dure que quelques secondes ! Ne vous l'avais-je pas dit dans l'un de mes précédents billet d'humeur qu'elle allait nous pondre un truc de ce genre ?

    Là où elle me déçois c'est qu'on a l'impression qu'elle n'assume plus son travail, elle a fait quelques fausses notes OK so what ? Ca ne valait pas la peine de tout reformater grâce à de l'autotune, le truc qui pêche c'est que la cérémonie a été regardée partout dans le monde par des millions de télespectateurs, sans compter le public présent. C'est un peu la honte, c'est vrai et lorsqu'on sait que Madonna a été payée 1 millions de dollars pour proposer ça ! c'est juste scandaleux. Elle aurait dû laisser couler, assumer la semi-débâcle telle quelle et les moqueries pendant deux jours, puis basta, on serait passé à autre chose ! La fatigue, le trac... on aurait tout accepté.

    Au total c'est finalement pas moins de 4 singles qui seront sortis avant la sortie de l'album « Madame X » toujours prévu pour le 14 juin (afin de couper l'herbe sous le pied aux agités du leak, je présume) ; après le tube « medellin » suivent « i rise » comme le nouvel hymne gay, le superbe « crave » avec de la guitare -mon morceau préféré pour le moment- et plus récemment « future » aux accents reggae. Un support audio-visuel illustre « i rise » où l'on voit la chanteuse évoluer doucement dans les airs (?) en bougeant les bras ; la même séquence est répétée encore et encore tout au long des de la chanson. Je vous le dit clairement, on aurait préféré un vrai clip-vidéo, mais « Madame X » ne s'embarrasse plus du superflu. Je dois avouer que le clip vidéo de « crave » ayant fuité par je ne sais quel moyen sur youtube, c'est par un total hasard que je suis tombé dessus ya quelques jours. Pour ne pas spoiler l'affaire (il sera officiellement visible sur toutes plaformes dès 18h ce 22 mai), je n'en dirais pas plus mais j'aime vraiment beaucoup ce clip. Madame X est une caillera avec un C majuscule, dont la gestuelle lui va bien et le look aussi ; ça lui donne une allure années 90 pas piqué des hannetons, come à l'époque du Blond Ambition Tour en backstage : Insousciante, blonde ambieuse au carré, touffe à l'effet mouillé-ondulé comme sortant de la douche ; et ce rouge à lèvres très rouge, que l'on reconnaît sur ses lèvres parmi mille ; parfaite !

    Voilà voilà c'est tout pour ce billet-ci. J'en posterai encore un d'ici la fin du mois de Mai... fais ce qu'il te plait

     ------------------------------

    "Many of us have bleeding ears" are the unflattering comments that can be read on twitter about the queen of pop. Madonna has actually sung fake during her performance of Eurovision but there is really nothing to whip a cat. All her fans have known for a long time that she has neither the trunk nor the vocal accuracy of Celine Dion despite the fact that they are small-cousins, but if we love Madonna it is not for what comes out of his mouth (rather what comes in). The traditional media have given themselves to their heart's joy as well, taking over what is lying in the garbage of the Internet (I am sure that half of them have not seen it sing)

    Most write that the original service is no longer available on the web and that Madonna does not assume her false notes. It is true that her interpretation of "like a prayer" was far from the best she is made, but now it has become a tendency to hit Madonna because we can not stand her age, longevity or his daring to always offer interesting things from the creative point of view. If the channel info (LCI) gives him the nickname of "little naughty", the free newspaper 20minutes point the politicized approach of the singer; according to them it was "a mistake to want to mix politics with a cultural event. "Two dancers holding hands, wear on the back of their suit the Israeli and Palestinian flags, the symbol is very strong even if it only lasts a few seconds! Did not I tell you in one of my previous ticket mood that she was going to lay something like this?

    Where she dislikes me is that we have the impression that she no longer assumes her job, she made some false notes OK so what? It was not worth reformatting everything with autotune, the thing is that the ceremony was watched all over the world by millions of viewers, not to mention the audience. Shame ! And Madonna was paid $ 1 million to offer that! She should have let it go, then we would have moved on.

    In total it is finally no less than 4 singles that will be released before the release of the album "Madame X" still scheduled for June 14 (to cut the grass under the foot agitated leak, I presume); after the tube "medellin" follow "i rise" as the new gay anthem, the superb "crave" with guitar - my favorite piece for the moment - and more recently "future" with reggae accents. An audio-visual support illustrates "i rise" where we see the singer evolve slowly in the air (?); the same sequence is repeated again and again throughout the song. I tell you clearly, we would have preferred a real video clip, but "Madame X" does not bother anymore superfluous. I must admit that the video clip of "crave" having leaked by I do not know what means on youtube, it is by a total coincidence that I fell on it a few days ago. To not spoiler, I would not say more but I really like this clip. Madame X has a look of 90s: Insousciante, ambiant blonde squared, bunch with wet-wavy effect; and that very red lipstick, which one recognizes on his lips among a thousand; perfect !

    Franck Schweitzer


    votre commentaire
  •  

    La 30e cérémonie des GLAAD Awards s'est déroulée à New-York le 4 mai dernier. Dans le tourbillon de sa tournée promotionnelle pour son nouvel album, Madonna a pris le temps de lire un discours empli d'émotion et d'humour dont elle a le secret. Entre parenthèses, concernant ces moments d'émotion, je la soupçonne de surjouer un tout petit peu, mais c'est juste mon avis, non pas qu'elle est insincère dans sa démarche bien au contraire mais lorsqu'elle ferme les yeux, marque des temps de silence et parle avec des trémolos dans la voix, je ne peux m'empêcher de sourire ironiquement. C'est bien connaître Madonna que de dire cela, car à plusieurs reprises elle a pu prendre cette posture car elle sait que pour ce genre d'évènements, il est toujours bien vu de faire dans le pathos, le public et le métier adorent ; Madonna sait leur donner ce qu'ils attendent.

     

    Elle débute donc ce discours par des remerciements d'usage avant d'entamer le cœur de son propos, rappelant au passage diverses périodes de sa carrière, et forcément ses débuts dans le Michigan : Christopher Flynn fut le premier homme à croire en elle, le premier à l'emmener dans un club gay pour la première fois. Elle dû d'ailleurs mentir à son père prétextant aller dormir chez une amie, ce qui lui valu d'être punie tout l'été, pas bête le papa Ciccone. Si Flynn a vu en elle tout le potentiel d'une star, elle c'est l'esprit de fête et la bonne humeur constante de la communauté lgbt dont elle a de suite compris l'universalité du message ; être fier de la différence et dire merde ! Madonna n'oublie cependant pas qu'il y existe dès lors un côté plus sombre : le Sida qui rend les rapports humains plus complexes ; elle dénonce le tabou autour de cette maladie, elle qui a perdu tant d'amis tels que Keith Haring ou Martin Burgoyne.

     

    Elle explique ensuite quel agréable surprise a été l'impact du documentaire « truth or dare » : « je ne savais pas que j'allais apprendre comment tailler une pipe à une bouteille et secundo, aider les gays à faire leur coming out ». elle se dit fière d'être l'égérie des gays et ne peut décemment pas tourner le dos à tout ceux qu'elle inspire et qui lui font confiance depuis si longtemps. Madonna parle enfin d'une chanson de son nouvel album, « extrême occident » dont elle cite quelques paroles et en résumé ; la perte et la mort font partie du cycle de la vie, c'est le devoir de tout être humain que d'aimer son prochain. Après l'acclamation du public, elle termine son speech avec ces mots : « Madame X est une combattante de la liberté ».

     

    La star accorde un nouvelle interview après la cérémonie, sur la chaîne NBC

    Interrogée par un journaliste, elle dit se sentir la porte-parole de la cause lgbt depuis de nombreuses années et parce qu'à titre personnel elle a vu bons nombres de ses amis mourir du sida (bis repetita). Le journaliste lui apprend qu'elle est la 2e personne à recevoir ce prix « Advocate for change » et quand elle demande dans une grimace qui fut la première personne à l'avoir, il lui répond qu'il s'agit de Bill Clinton, ce qui la rassure.

    Le travail qu'elle a entrepris au Malawi est similaire dans son combat politique et idéologique. Elle s'est sentie appelée à faire quelque chose pour ses enfants malades. En 30 ans, il y a eu évolution de la cause gay mais le combat continue, car dans certains endroits du monde, la torture, la prison et la mort reste le châtiment pour les homosexuels.

    Elle reparle de son mentor Christopher Flynn, premier homme gay qu'elle a connu et qui a cru en son talent. A quel point ça dû être dur pour lui dans le Michigan des années 70 de cacher sa différence. Elle se rend compte de la grande liberté de nos jours de pouvoir discuter sereinement de tout ses sujets, ce trophée est le couronnement de toute une vie militante. Mais le combat n'est pas fini.

    La chanson « I rise » est l'expression d'une société. Il faut trouver la lumière en soi pour grandir et ne jamais perdre espoir. Tel est son mot de la fin.

     

    Franck Schweitzer


    votre commentaire
  • FUTURE

     

    REFRAIN X2

    Not everyone is coming to the future
    Not everyone is learning from the past
    Not everyone can come into the future
    Not everyone that's here is gonna last (Gonna last)

    COUPLET 1

    You ain't woke, come here, go again
    Here we go again, come give hope ? Come give life
    Only get one, so we gotta live it right (Gotta live it right)
    Come make peace, oh Come to pick an inspiration
    Come complete you ? advice, positive vibes (Positive vibes)
    Open your mind (Open your mind), open your eyes (Open your eyes) Yeah (Yeah)

    REFRAIN X2 REPEAT

     

    PONT INSTRU 1

    To the future, Past (Fast), Future (No, don't), Last

     

    COUPLET 2

    I hope you know (Know) My life is gold (Gold)
    I drip that ice (Ice) I see the signs (Signs) Just free your mind (Free)
    Welcome to the future, it's a culture ride (Ride)
    Too much pain inside, It's an override (Yeah, yeah)
    You've been puttin' too much time tryin' to survive (Tryin')
    Don't like the person in your class, so you let 'em die
    L-L-Let your light shine (Yeah, yeah)

    REFRAIN X2 REPEAT

     

    PONT INSTRU 2

    Future Final Past Sparkle Future

     

    PONT

    We can light up the dark, everyone has a spark
    Don't tell me to stop 'cause you said so (Oh, yeah)
    Your future is bright (Bright)
    Just don't turn off the light (Lights)
    Tell the sun not to shine (Bright) 'cause you said so

     

    REFRAIN X1 REPEAT

     

    OUTRO

    It's the future where we come from, bein' stars / bein' hard / beat 'em all / bein' boss
    It's the future where you gotta pay the cost (The future) / come from, bein' lost (The future)

    It's the future, crucifixion on a cross (Woo) But you know that I'ma rise above it all, yeah

     

    --------------------------

    TRADUCTION FUTURE (!)

     

    Tout le monde n'iras pas vers le futur

    Tout le monde n'apprend pas du passé

    Tout le monde ne peut pas aller dans le futur

    Tout le monde ici présent, ne va pas rester

     

    Tu ne t'es pas réveillé, viens ici, essaie encore

    C'est reparti, viens donner de l'espoir, viens donner la vie

    On n'en a qu'une seule, alors on doit bien vivre

    Viens faire la paix, viens choisir ton inspiration

    Viens prendre des conseils, des ondes positives

    Ouvre ton esprit, ouvre tes yeux

     

    J'espère que tu sais que ma vie est d'or

    Je goutte à cette glace, je vois les signes : libère ton esprit

    Bienvenue dans le futur, c'est une balade dans la culture

    Trop de douleur à l'intérieur, c'est une dérogation

    Tu as mis trop de temps à essayer de survivre

    Tu n'aimes pas les personnes de ta génération, alors tu les laisses mourir

    Laisse ta lumière briller !

     

    Nous pouvons briller dans le noir, tout le monde a une étincelle en lui

    Ne me dis pas d'arrêter, car si, tu l'as dit : Ton futur est prometteur

    Simplement, n'éteints la lumière

     

    Dis au soleil de ne pas briller parce que tu l'as dit

     

     


    votre commentaire